Accéder au contenu principal

PESTEL UNE DESTINATION TOURISTIQUE IGNORÉE

PESTEL, UNE DESTINATION TOURISTIQUE IGNORÉE 

La commune de Pestel, située dans le département de la Grand'Anse, se présente comme une commune à forte potentialité agricole, piscicole et touristique. La beauté des sites, la profusion de la masse végétale, l’exubérance verdoyante de la nature créent les conditions favorables au développement d’un écotourisme de découverte qui serait orienté particulièrement vers les étudiant
s et les jeunes professionnels de l’Afrique du Nord, de l’Amérique, de l’Europe et de l’Asie. Elle est pourtant un trésor mal exploité et non vendu au monde entier. Pour vous la faire découvrir, je vous invite à faire avec moi un petit voyage à travers mon article. Embarquons-nous! On peut s'y rendre en voiture ou à bord d'un yacht. 

Pestel un coin de terre impressionnant par sa beauté naturelle se cache derrière les îles Cayemittes. Elle est assise dans un écrin de verdure dominée par les différents tons de verts, de jaune et de bleu, de terre rouge, de roches blanches. Elle se confine entre chaînes de montagne, mers et nuages. C'est la raison pour laquelle l'écrivain Jean Claude Fignolé la présente comme "une commune, frontière, par laquelle on sort du département du Sud pour entrer dans celui de la Grand ‘Anse; une commune extrême, montée de l’océan, enracinant des bulles de terre humide dans d’impensables massifs rocailleux, semant ici et là, finalement partout, dans les creux de rochers une incroyable masse végétale.»

Pestel s'étend sur une superficie estimée à 312.35 km2. La montagne frontière entre la commune de Camp-Perrin porte le nom de Plymouth. C’est un lieu historique; c’est là que fut tué un esclave du même nom. Il était un nègre venu de la Jamaïque, acheté par un colon de la plaine des Cayes. Entré en rébellion contre le système esclavagiste, il alla s’établir dans les mornes aux entre forts du Pic Macaya qui est un des lieux extrêmement attrayants tant du point de vue topographique qu’environnemental.  Plymouth fut le chef d’une bande de marrons qui allait souvent razzier dans la plaine des Cayes. Recherché, poursuivi, traqué par les mulâtres du Sud, il fut exterminé. C’est après sa mort que le nom fut étendu à toute la chaine de montagnes.  

La 5ème section située aux pieds du pic Macaya est la porte d'entrée sud de la commune. Elle est un lieu qui mérite de visiter à la longueur de l’année car elle dispose d'un relief imposant, d'une verdure exceptionnelle et de plusieurs grottes. En plus, dans les hauteurs de Duchity où prennent source plusieurs rivières des départements de la Grand’Anse et du Sud, on y trouve la chaîne Plymouth connue pour son histoire coloniale et sa biodiversité.

À la montagne, située sur la frontière avec la commune des Baradères, la grotte Bellony ne cesse depuis plus de trois ans d’être une attraction de choix pour les touristes locaux et étrangers.

Depuis le Fort Réfléchi construit à l'époque de la colonisation française, la ville offre une vue panoramique sur la mer. De là, on peut dominer toute la presqu’île des Baradères formant avec elle un couloir écologique à découvrir sérieusement. Le romancier Jean F Brière n’a pas manqué de vendre la verdure de Pestel dans l’un des chapitres de ses romans. 

La commune dispose des sites coloniaux. Il s’agit du fort Réfléchi situé au centre- ville, de la salle de théâtre de l’habitation Clément dans le village de Desrivaux, d’un manoir colonial à Cassous. Sa façade maritime s’agrémente de plages les unes plus belles que les autres qui font la joie des visiteurs et qui étincèlent par leur sable. Les plus connues sont :

Anse Blanche, Anse à Trésor et Anse du Nord (6ème Cayemites). Elles n’ont rien à envier de toutes plus belles plages naturelles du monde. À Anse-à-Maçon, il y a Trou des Anglais, une autre attraction à lorgner. Cette grotte est ainsi appelée puisqu’elle a servi d’abri aux Anglais qui voulaient coloniser le Sud du pays à la suite du départ prématuré des Français en 1794.

Sur la côte du centre-ville menant à Grand Baie, il y a de jolies baies Source Salée et Lafi notamment qui se perdent dans une véritable verdure, au fond d’un fjord profond et encaissé. Leur entrée annonce le décor d’un véritable spectacle tant elles sont bien ornées par des plantes, par une très belle mangrove sauvage particulièrement. En ces lieux, les poètes entreront en parfaite communion avec leur muse.

Au Nord du centre-ville , comme a déjà écrit Semexant Rouzier, le rivage est dentelé, capricieux, coupé de ces ravissantes petites baies où la mer dort toute bleue et huileuse, au pied de la végétation des mornes finissants qui promenaient autrefois l’ombre et la fraicheur. L’œil et l’esprit se perdent dans cette caresse, de verdures nuancées. Çà et là se découvrent comme des ossements suspendus aux flancs des mornes, des rochers, qui font saillie à travers la verdure et qui renvoient en éclats vifs, aveuglant les rayons argentés du soleil.

Au loin, sur la mer menant à Corail, reposent les trois ilots situés en face de la baie de Corail. Deux d’entre eux semblent d’énormes crustacés en sommeil, bas, ovales, et moussus; l’autre, plus large, disparait jusque dans les nuages d’une eau reluisante et immobile. Il s’agit de l’ilet lambi, de l’ilet Grand Gosier et l’ilet vieux caille.

Les fonds marins de la baie des Cayemites sont connus pour leur plongeon maritime. Sur l’île de la grande Cayemites vit l’Amphisbaena caudalis, une espèce en voie de disparition.

En face de l’embarcadère de la ville se situant bouche à bouche avec les Îles Cayemittes, il y a un ilot du nom ilette qui voile le port et le protège contre la montée de la mer. C’est pourquoi on ne peut pas voir la ville de Pestel depuis les Iles Cayemites. Sa superficie n’est pas plus de 300m2, cependant les mangroves qui poussent aux alentours le créditent d’une beauté exceptionnelle.

Si vous faites un petit voyage à Pestel, vous verrez de grosses pierres qui se tiennent debout en plusieurs endroits au centre-ville; Elles sont déposées sur la terre ferme. Bizarrement, elles ne sont ni supportées par d’autres ni un peu enfoncées sous la terre. 

La chaîne de montagne entourant la basse-ville qui offre une vue sur l'embarcadère est constituée d'un ensemble de roches qui s'entrelacent les unes sur les autres. Quelle beauté !

L'entrelacement de ces pierres est à l'origine d'un mythe selon lequel Pestel détient une pierre enchaînée. L’idée véhiculée depuis la nuit des temps était déjà un moyen d’attirer le regard sur Pestel, ville accueillante et hospitalière. Eric Tabarly et Alain Bosmans ont eu raison de séduire par ce trésor enfoui derrière les îles Cayemittes. 

En guise conclusion, la commune de Pestel offre de grandes attractions touristiques. Malheureusement elles sont méconnues du reste du monde entier. Son potentiel touristique est négligé. Son manque d’infrastructures est peut-être la principale cause du refus de placer Pestel comme une destination. De surcroît, l’étiquette de zone rouge qu’on lui colle depuis une décennie constitue un autre frein. Il y a quand même Un lueur d’espoir pour Pestel étant donné qu’elle vient de relancer sa fête de la mer qui a fait toute sa fierté à travers le monde. Pestel est plus que jamais ouverte à l’éco-tourisme car Pestel a une grande biodiversité; elle a de quoi à attirer la curiosité des touristes les plus exigeants du monde. Elle a sa verdure, la tranquillité de sa mer, ses plages, ses sites historiques et ses grottes à offrir aux visiteurs.

James St. Germain

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.