Accéder au contenu principal

QUI ADMINISTRE UNE COMMUNE

Qui administre une commune? 

Une commune est administrée par la mairie, l'Etat à travers ses institutions ( la police, la Direction des Impôts, la justice) en soutien de la société civile incluant les élites et les organisations communautaires de base sans oublier l'apport de la diaspora et des ONG. Selon Wilképédia, elle procède au développement de son territoire en mettant en œuvre des activités de nature à impulser le développement économique en relation avec ses potentialités et son plan de développement. Pour cela, les résidents attendent de chacune de ces structures un ensemble d'actions ou d'interventions viables capables de changer les conditions de vie des gens ou de réguler la vie en société pour le bien-être de tous. 
On constate chez nous à Pestel que le schéma de gouvernance utilisé n' a pas abouti à des progrès sociaux et économiques tel qu'on espère.  Pour bon nombre d'observateurs, il s'agit d'un échec partagé par non seulement l'Etat, mais aussi par les collectivités territoriales, les institutions clés de l'Etat, les élites locales, les organisations communautaires et les ONG. Toutefois on pointe principalement du doigt la classe politique s'il faut l'appeler ainsi. 
On fait remarquer que l'équipe politique qui a dirigé la commune de Pestel à cette date l’a vouée à l'échec pour absence de vision globale de développement de la commune. En conséquence, les choses pourrissent davantage. Cette nouvelle équipe au pouvoir substituant par le mensonge et la violence le modèle grandoncratique d'autrefois institue dans la communauté de nouveaux comportements et de nouvelles mentalités de survie individuelle et de sournoiserie avec comme résultat un parasitisme social qui sera lourd de conséquence négative pour les futures générations. Pour corollaire, le tissu social connait de nouvelles fractions, résultat de la logique de ghettoïsation de l'espace politique. Pour ainsi dire, la communauté se désorganise au point que toutes les bonnes valeurs ancestrales qui nous ont été léguées disparaissent graduellement. À cause de telles dérives, la population hésite à prêter mains fortes par peur de représailles.

Ainsi l'on se demande, à quel niveau est la responsabilité de chacune des instances précitées dans le tableau sombre et inquiétant de la commune? C'est en tout cas le but de ce papier.

1) la mairie 
La mairie est l'instance appelée à rendre disponible les services sociaux de base dans la commune grâce aux recettes fiscales et aux allocations de l'État. A Pestel, la mairie ne s'attelle pas à ses responsabilités. On peut citer l’absence à cette date d’un réseau électrique fonctionnel, le problème de l'assainissement de la ville, la dégradation de l'environnement, la construction anarchique de certains espaces, relèvent tous de son incapacité à gérer. Quel est le plan de mobilisation fiscale de la mairie, et comment la mairie gère-t’elle les ressources à sa disposition, que ce soient des revenus sur impôts ou taxes locales ou autres supports financiers du pouvoir central?

2) les institutions étatiques 
Dans toutes les communautés qui connaissent le progrès, c'est en général grâce au bon travail réalisé par des collectivités, l'appareil judiciaire et la police. Mais en analysant leur modèle de fonctionnement chez nous, on a l'impression qu'elles fonctionnent comme de simples boutiques. Elles ne contrebalancent pas les mauvaises actions des gens. Par leur refus de jouer pleinement leur rôle, une culture de déviance ou de délinquance s'installe au sein de la communauté. Cela la traîne du même coup dans une déliquescence énorme, dans la sphère anarchique ( tout moun se chèf). Toutes les valeurs morales s'effritent. Comment peut-on alors créer des alternatives viables dans un tel climat? Quelles autres voies de recours à de telles pratiques? Quelle est la part de responsabilité de la DINEPA dans l’absence d’adduction d’un système d'eau potable dans la commune de Pestel ? Pourquoi la très fameuse caravane de changement du président Moise n’a-t-elle pas tardé à  Pestel ?

3) la société civile 
La société civile n’existe pas pour ainsi dire à  Pestel. Lorsqu’elle aura pris conscience de ses responsabilités, peut-être pourrait-elle être le levier du progrès tant attendu de la commune ?

4) les élites 
Comme on a déjà fait remarquer, les élites ne se donnent pas la vocation de sortir la communauté de son bourbier par manque de vision d’avenir, de plans et d'alternatives.  Elites de la commune, d’où que vous soyez, sur place ou dans la diaspora. Diaspora de Port-au-Prince  ou d’outre-mer, suivez les exemples de vos communes avoisinantes ou soeurs de la Grand'anse (Camp-Perrin, Baumont, Anse d’Hainaut,  Abricots. Baradères etc..) tendez les bras et participez au sauvetage de votre commune.

4) les organisations communautaires de base 
Ces groupements organisés appelés les organisations communautaires de base ont un rôle dans la recherche de solutions aux problèmes. Elles devraient en réalité soutenir la viabilite des projets de développement, parce que idéalement consolidés à la base. En général, leur structure est porteuse de progrès quand elle joue son rôle de groupe de pression au sein de la communauté. Mais à regarder la logique à partir de laquelle une grande quantité ait pris naissance en 2009, on décèle qu'elles sont la plupart des instrumentalisés par des politiciens avérés de la commune pour contrôler les projets des ONG et donc du coup, entravent parfois le bon fonctionnement de la commune
Bref, ces structures redynamisent la domination de l'élite grandoncratique sous une autre forme. C'est la logique "Tout pour et par leurs leaders" qui est priorisée.

3) les ONG 
Les ONG venant au renforcement des collectivités territoriales n’ont pas pour idéologie le développement durable comme nous l’entendons. Les ONG ne nous construiront pas le Pestel dont nous rêvons. Elles nous aideront à ne pas mourir de faim, elles feront de l’assistanat à droite et à gauche mais leur mission n’est pas de remplacer l’Etat. On rend certaines ONG responsables de la disparition des valeurs liées à l'entraide, à l'esprit de coumbitisme propre au peuple haïtien dans son ensemble. Volontairement ou involontairement, ils ont fait beaucoup de mal aux populations qui ont appris à compter sur l'assistanat ONG en lieu et en place de l’entreprenariat pour l’Indépendence économique de leurs cibles.
Une telle tendance ralentit alors beaucoup de personnes à prêter mains fortes étant donné que la plupart des membres de la communauté placent toute intervention dans une logique individualiste ou utilitariste, laquelle a été instituée par certaines ONG. 
Par rapport à tout cela, ne nous demandons-nous pas quelle route emprunter pour avoir un nouveau lendemain pour la commune. Quel autre paradigme de développement à prioriser? 
De toute façon, sans une prise de conscience collective et sans la conférence de Pestel, tout semble partir pour demeurer aussi longtemps. À bon entendeur salut!

James St Germain

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.