Accéder au contenu principal

Qui était Pierre Eustache Daniel Fignolé?

Pierre Eustache Daniel Fignolé

 Né le 11 Novembre 1913 au centre-ville, Pierre Eustache Daniel Fignolé fut sans doute l’une des plus grandes figures politiques de Pestel. Son père s’appelait Camille Fignolé et sa mère Léonie Bernard. Il eut pour épouse Carmène Jean François.  Le petit Daniel passa une bonne partie de son enfance à Lesrois, une localité de la section communale. Habituellement, il passa ses journées chez Durette Joseph. N’étant pas encore scolarisé, il en profita pour connaitre l’alphabet et les chiffres quand Durette donna des leçons à  ses enfants, à rapporté certaines sources

. Fatiguée de sa difficile situation économique,  un jour, sa mère s’embarqua clandestinement avec lui à bord d’un voilier pour Port-au-Prince. Quand elle fut débarquée, elle se lança dans les activités de repasseuse.  C’est ainsi que le petit Daniel avait l’opportunité de terminer ses études.

 Il occupa les fonctions de président d’Haïti (25 mai-14 juin 1957)  à titre provisoire. Nommé en Novembre 1938 Professeur de mathématiques au Lycée Alexandre-Pétion de Port-au-Prince, il fut révoqué de son poste en Octobre 1942. Il fut également professeur de sciences sociales à l'institut Tippenhauer et au collège de Port-au-Prince. Il s'engagea dans le mouvement syndical et fonde en 1946 le Mouvement Ouvriers Paysans avec François Duvalier et Clément Jumelle. Ses discours virulents lui valent une réputation de défenseur du peuple dans les quartiers populaires. Il fut membre fondateur et président du syndicat de HASCO. Membre fondateur et président du Parti National Populaire (PPN), il démissionna du parti le 21 mars 1946. Il fut également membres d'autres syndicats qu'il a lui-même créé (Service d'Hygiène, Brasserie la Couronne, Fabrique Mosaïque, Rhum Barbancourt). Directeur et Gérant de "Haiti Démocratique le 31 mai 1953, nommé ministre dans le gouvernement de Dumarsais Estimé, il se heurta à l'hostilité de Paul Magloire qui, devenu président, le fait emprisonner. Il fut accusé et arrêté le 9 janvier 1954 pour complot contre la sureté de l'État.  Favorable à l'action politique sur le terrain, Fignolé se vante de pouvoir lancer ses partisans noirs dans les rues comme un « rouleau-compresseur ».

En mai 1957, quelques semaines après le renversement du président provisoire Franck Sylvain par une coalition militaire, une guerre civile déchire le pays. Une partie de l'armée attaque les casernes Dessalines de Port-au-Prince. Des militaires et de nombreux civils trouvent la mort dans les affrontements et des manifestants se réclamant de Fignolé s'en prennent alors aux stations de radio, aux sièges des journaux et aux habitations. Le « Conseil exécutif de gouvernement » décide alors de confier la présidence provisoire à Daniel Fignolé, qui prend ses fonctions le 26 mai 1957.

À peine nommé, Fignolé reporte l'élection présidentielle prévue le mois suivant et obtient d'exercer le pouvoir pendant six ans. Il impose une purge dans l'armée pour éliminer les officiers qui lui sont opposés et exige des postes pour ses militants. Ces dispositions déplaisent au chef d'état-major que Fignolé a lui-même choisi, le général Antonio Thrasybule Kébreau. Le 14 juin 1957, celui-ci s'empare du palais présidentiel avec ses soldats et oblige Fignolé à signer une lettre de démission, puis l'expulse à Miami à bord d'un avion de l'armée. Le lendemain, Kébreau annonce à la radio qu'un « Conseil Militaire du Gouvernement », formé par lui-même et deux acolytes, assurera la transition jusqu'à la tenue d'élections libres.

Deux jours plus tard, la rumeur de l'assassinat de Fignolé provoque une violente réaction de ses partisans qui incendient des immeubles et saccagent un bâtiment administratif. Kébreau réprime sévèrement l'émeute, de nombreux manifestants étant abattus ou jetés en prison.

À la chute de Jean-Claude Duvalier en 1986, Fignolé revient en Haïti, après 29 ans d'exil. Cinq mois plus tard, il meurt d'un cancer de la prostate à l'hôpital Canapé-Vert de Port-au-Prince le 27 août  1987.

Texte de James Saint Germain 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.