Accéder au contenu principal

La création de la légende de Bwa Kayiman, par Dr Jerry Gilles

 

La création de la légende de Bwa Kayiman
 

De nombreux auteurs sont allés au-delà de ce que l'on sait de Bwa Kayiman et y ont ajouté des détails en fonction de leur objectif politique ou de leur vision de ce qu'est un service Vodou. La légende composite sur Bwa Kayiman qui a émergé des contributions de plusieurs auteurs a été publiée par Dantes Bellegarde en 1953 et est racontée dans les manuels scolaires haïtiens aujourd'hui. 

 

D'après ce que l'on savait de Bwa Kayiman, en 1824, Herard Dumesle introduisit une prière qui aurait été dite à Bwa Kayiman. Il l'a fait dans un poème qu'il a écrit sur l'événement. Des auteurs ultérieurs ont attribué la prière à Boukman. Le poème de Dumesle est tellement déconnecté qu'il cite de nombreux esprits grecs et ne fait aucune mention des Lwas haïtiens.   Une grande partie du contenu de l'écriture de Dumesle reposait sur la publication de 1819 de Civiques la Gastine (Geggus 2002). M. Gastine était un radical anti-esclavagiste français qui n'avait jamais visité Haïti.  M. Gastine a embelli les événements de Bwa Kayiman en ajoutant une tempête de pluie, la prestation de serment, un orateur et un chef rituel (Thylefors, 2009). Il a également combiné le service Vodou du 21 août et la réunion politique précédente du 14 août en un seul événement. Connaissant le rôle des chrétiens européens dans le   soutien de la traite des esclaves, M. Gastine a introduit la notion d'un Dieu plus juste, le Dieu africain contre le Dieu maléfique des propriétaires d'esclaves européens.   C'est pour cette raison que Geggus attribue à Gastine d'avoir été la première à donner à Bwa Kayiman une saveur anti-chrétienne. Plus tard, les évangélistes se sont précipités pour exploiter cela, ajoutant les détails d'un pacte conclu avec le diable pour renverser le soutien de Dieu à l'esclavage.

 

Au 19ème siècle, le petit-fils de Cécile Fatima a rapporté que la jeune femme mulâtre était l'officiant Manbo à Bwa Kayiman.   En 1953, Rigaud a publié que l'arbitre Manbo était une vieille femme à la peau sombre. En 2006, Jean Bertrand Aristide a écrit dans sa thèse que l'un des participants, Jean Viksamar, a agi comme le Christ et s'est offert en remplacement du cochon sacrificiel.   La cérémonie de Bwa Kayiman a été modifiée au-delà de ce qui peut être dérivé des aveux de ceux qui étaient présents.   Des membres de la diaspora haïtienne exposés à la foi musulmane continuent à embellir l'histoire et ont proposé de changer Bwa Kayiman en Bò Kay Iman (Thylefors, 2009). Ils soutiennent que le   nom est un code pour le lieu de la cérémonie.

 

Le serment de sang prétendument prêté à Bwa Kayiman a été introduit par Ardouin en 1843.  Dans ses écrits sur Haïti avant la Révolution, le colon Moreau de St Mery a écrit sur les serments de sang (Fick, 2004). Les écrivains sur la culture africaine ont écrit à ce sujet comme une pratique dahoméenne. Cela dit, les participants arrêtés n'ont pas déclaré avoir prêté un tel serment. En outre, la majorité des gens en Haïti venaient du Kongo où de tels serments sont inconnus (Robin Law, 1999). 

 

Il est également communément rapporté que le service religieux de Bwa Kayiman était un service Petwo-Kongo en raison du sacrifice du cochon noir. Plus récemment, Robin Law a rapporté que des sacrifices de porcs ont également eu lieu dans la région de Rada à Ginen.   Le service tenu à Bwa Kayiman aurait très probablement été un service de la Rada.

 

Les événements importants génèrent généralement des légendes. Les réunions à Bwa Kayiman étaient des événements importants. Ils ont conduit à la première révolution réussie des esclaves partout. Les auteurs qui rendent compte de Bwa Kayiman doivent mettre un point d'honneur à séparer les faits connus de la légende afin que les gens puissent mieux comprendre ce que l'on sait de cet événement historique majeur.

 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.