Accéder au contenu principal

Projet de construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel et électrification du centre-ville, l'Agronome Josué Bazile exprime ses préoccupations

 Projet de construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel et électrification du centre-ville, l'Agronome Josué Bazile exprime ses préoccupations 



Le 10 juillet dernier, le président Jovenel Moïse a réitéré ses engagements envers la population pesteloise. La construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel et l'électrification du bourg de Pestel figurent parmi les promesses du président envers les Pestelois. Vingt un (21) jours après, l'ex député Ronald Étienne, allié du pouvoir en place, s'est confié à Pestel connexion blog en vue de faire sur le point sur les promesses du président au point qu'il a relayé des informations d'une source du palais national annonçant le démarrage des travaux de la centrale électrique dans un mois. Dans ce même sillage, il a révélé trois noms de firmes qui pourraient être contractées pour l'exécution de la construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel.

En dépit d'une visite des lieux effectuée par la firme DA & CO de manière à s'enquérir sur l'ouvrage, les points de vue exprimés par bon nombre de personnes paraissent très pessimistes quant à la réalisation de ces deux chantiers annoncés par le président Jovenel à l'issue de l'inauguration de l'aérodrome de Jérémie. L'ingénieur-Agronome Josué Bazile, quant à lui, exprime ses préoccupations. Tel est l'objet de cette entrevue accordée par lui à Pestel connexion blog.

Pestel connexion : Bonsoir Agro, vous avez certainement été informé du démarrage des travaux de la centrale électrique annoncée par le président Jovenel Moïse pour la commune dans un mois; étant informé du retour des dossiers de la Compagnie Général Électric par la Cour des Comptes au ministère des travaux publics, ne pensez-vous que cela pourrait être aussi valable pour le dossier de la compagnie en charge pour le projet d'électrification de Pestel ?


Agro Bazile : Là-dessus, je ne peux porter aucun jugement puisque je ne suis pas dans les secrets de polichinelle du pouvoir. À ce que vous dites, j'ai lu des articles mentionnant la Cour Supérieure des Comptes a retourné des dossiers de la construction d'une centrale électrique de 60 kw à Carrefour dont le probable serait le General Electric. C'est pas sûr que cela a rapport avec les minis centrales qui sont projetées de construire dans les villes de provinces à l'instar de Pestel. Si on doute présentement c'est par rapport à la non diffusion des informations ou à un manque d'implication de la population dans les projets annoncés. Vous et moi, nous ne devrions pas émettre des allégations si et seulement si le nom de la firme, le montant du projet et la nature de l'énergie auraient été révélés à la population. Pas d'informations! C'est quand même un manque d'égard à la population.

P C: parlant du manque d'informations, le mois dernier nous avons entretenu avec l'ex député Ronald Étienne en vue de recueillir ses points de vue sur le projet; malgré tout les doutes persistent, croyez-vous que le réseau électrique qui sera construit sera tout autre chose que celui que nous avons eu?

Agro Bazile : ce sont les doutes exprimées vis-à-vis de ce projet qui motivent d'ailleurs mon entretien avec vous. On est en 2020, le monde bouge; les choses se font autrement partout; ce n'est pas normal pour que les informations relatives au projet ne soient pas connues de tous. Ça ne devrait pas être un secret de polichinelle pour nous! Quel est le nom de la firme? Quelle sera la nature de l'énergie? S'agira du même type réseau électrique de jadis ? S'agira d'un système prépayé à l'instar de Coteaux ou de Bombardopolis? Quel est le cahier de charge du projet ? Sera-t-elle gérée par l'État central ou une coopérative ou une entreprise de la zone? Tout n'est pas clair. Toutes ces questions sont alors les préoccupations de tous les Pestelois avisés, car le projet est pour Pestel. Nous avons le droit d'en être informé.

PC: Pour l'ex député Ronald Étienne, il serait d'un système prépayé toutefois il a exprimé certaines réserves, s'il s'agirait de la gestion du réseau électrique par une coopérative ou une entreprise locale, comment serait alors le processus de recrutement d'après vous ?

Agro Bazile : En fait, pour enclencher le processus de recrutement soit d'une coopérative ou d'une firme pour la gestion du réseau, des critères de sélection doivent être préalablement élaborés. Il faut qu'il y ait des appels à des propositions. Ce sera la meilleure façon de procéder ou de limiter des dégâts. Sans la rédaction des procédures, on risque d'avoir n'importe quelle organisation communautaire pour la gestion. Ceci dit, sa mauvaise gestion entraînera le sabotage du réseau électrique pour ne pas dire le projet ne fera pas long feu. C'est pourquoi j'exige pour que la population ait le nom de la firme qui sera en charge de la construction de la centrale, le montant du projet, le rôle de la mairie ainsi que de la société civile locale.

PC: quel est votre dernier mot sur ce dossier ?

Agro Bazile : nous attendons à ce que l'État central et la mairie de Pestel informent la population sur le projet. Tel est ma préoccupation.

PC: abordons la construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel, les noms des firmes sont connus, ils sont de Jérémie, pensez-vous que ces firmes ont assez d'expériences ou d'expertise pour conduire un tel ouvrage ?

Agro Bazile : je me réjouis de m'interrogr sur le projet de construction du tronçon de route kfou zaboka Pestel car il est le projet pour lequel les Pestelois ont plus d'intérêt là dedans. Ils ont grand intérêt à suivre de près le déroulement des travaux. La construction d'une telle route facilitera le désenclavement de la commune. Pour bien dire, je ne peux pas porter des jugements préconçus sur des firmes par rapport à leurs noms ou leur lieu où elles ont leur siège. Je suis intéressé alors en tant que Pestelois à connaître le CV de ces firmes de manière à tenir informé de leurs expériences dans le domaine de la construction de route; je veux savoir les noms de leurs dirigeants, le cahier de charge du projet; je veux qu'elles me donnent suffisamment de repères pour que je sois en confiance à ce chantier qu'elles auront l'exécution.

PC: pensez-vous que la cour Supérieure des Comptes va donner ipso facto son aval pour que les contrats soient validés ?

Agro Bazile : même si à l'heure actuelle le pouvoir exécutif et la cour Supérieure des Comptes tirent sur la ficelle, je ne pense que cela devrait constituer un blocage quand je sais l'État est permanent. Dans toute société organisée, les pouvoirs publics sont là pour faire avancer le développement et non pas de le stopper. Mais puisqu'en Haïti, l'impossible est toujours possible, cela ne m'étonne pas si les problèmes existant entre deux branches de l'État bloquent le processus. De toute façon, tout Pestelois devrait quand même exiger des comptes à savoir le montant du projet, le nom du bailleur, le cv des firmes, la responsabilité du ministère des travaux publics, de la mairie, la dimension de la route, le maître d'ouvrage, en quel endroit on met du béton ou de l'asphalte.

PC: connaissant que la majorité des firmes sont propriétés des autorités de l'État, certaines personnes doutes de la mauvaise gestion du montant qui sera attribué pour l'exécution de ce projet. D'après vous ces inquiétudes ne sont-elles justifiées ?

Agro Bazile : je pense qu'elles sont fondées. À cet effet, il nous revient le droit de surveiller de près tout cela. Notre génération doit lutter pour que la corruption cesse de battre son plein dans la communauté. Armons-nous du courage pour nous livrer dans cette bataille. D'ailleurs ce sont ces pratiques qui sont responsables de l'absence d'infrastructures chez nous. Ne serait-ce pas le détournement de fonds, on aurait déjà à Pestel de l'eau potable coulant dans nos robinets, du courant électrique, des infrastructures routières, des écoles de standard international et d'autres services sociaux de base. Si les générations antérieures se sont données à fond contre la dictature, nous autres devons livrer bataille contre la corruption. Pour cela, il ne faut pas avoir peur de la mort, de la prison et de l'exil.

PC: d'après vous quel le comportement à tenir par la société civile pesteloise?

Agro Bazile : elle doit être désormais vigilante et proactive. Tous les Pestelois doivent être mobilisés cette fois ci pour que ces chantiers ne suivent pas la même voie que d'autres projets qui sont livrés à la dérive ou leurs fonds sont détournés au profit des malfrats. La population pesteloise doit commencer à chercher les réponses à des questions qui restent encore dans le secret de Dieu. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.