Accéder au contenu principal

Du Fort-Réfléchi à Pestel, il ne reste que des ruines, texte de Iléus Papillon Responsable de OBSERVATOIRE patrimoine

Du Fort-Réfléchi à Pestel, il ne reste que des ruines 

Publié le 2020-09-07 | Le Nouvelliste

Le patrimoine est une forme de communication portant l'empreinte d'un groupe d'hommes et de femmes ayant habité un espace bien déterminé. Notre patrimoine bâti tel que nous le connaissons est une représentation que nos ancêtres avaient faite de la vie. Ainsi, le patrimoine devient expression, message, outil de voyage à travers les âges, discours, volonté et acte d'existence. Les bâtiments légués par les générations passées sont porteurs de mémoire et d'histoire. Les lieux de mémoire également. 

Ces lieux de mémoire, dans le sens de Pierre Nora, sont une manifestation, une possibilité de saisir «le passé projeté à la surface du présent» comme le soutient l’historienne Paule Petitier, dans un compte rendu de l'ouvrage «Les lieux de mémoire», publié sous la direction de Pierre Nora en 1989.

Haïti a à son actif de riches fortifications érigées dans plusieurs villes et communes. Ces bâtis, construits au début du XIXe siècle, voulaient répondre à une exigence géopolitique, de sécurité et de souveraineté nationales. Ces bâtiments s'inscrivaient dans une dynamique de défense du territoire et de la sauvegarde de l'indépendance haïtienne fraîchement acquise.

Ainsi, le Fort-Réfléchi a été construit au début du XIXe siècle. Ce bâtiment témoigne de la vision des héros pour la protection de notre indépendance. 

Ces ensembles bâtis témoignent aussi de la volonté et de l'héroïsme de nos devanciers. Pour honorer la mémoire de ces géants, féliciter leur courage et leur détermination, ces bâtiments doivent être protégés et mis en valeur.

Dans ce papier, nous voulons attirer l'attention de la société haïtienne sur un danger planant sur l'un des monuments historiques d'Haïti. Il s'agit du Fort-Réfléchi, situé à Pestel dans le sud-ouest d'Haïti. Rappelons qu’il existe également un Fort-Réfléchi à Miragoâne, dans le département des  Nippes.

C’est James Saint-Germain, un jeune sociologue originaire de cette commune, qui nous a signalé l'information. Le Fort-Réfléchi est en danger. Des individus, sans le moindre respect pour ce lieu de mémoire, sont en train d'extraire des pièces dans le fort. Ils ont déjà arraché et emporté des briques et des roches, alors que cette propriété est sacrée. Il n'est permis à personne  d'abîmer un tel héritage. De ce bâtiment, au moment où nous écrivons ce texte, il ne reste que des ruines. 

Fort-Réfléchi, considéré comme le plus emblématique des monuments historiques de cette commune, est entièrement démoli sous les yeux complices de l'Institut de sauvegarde du patrimoine national (ISPAN). 

Il est à rappeler que la principale mission de l'ISPAN est de travailler pour la protection et la sauvegarde du patrimoine national haïtien. Selon les informations partagées sur le site internet de cet organisme d'État, il est écrit que l’ISPAN a pour mission entre autres: 

- de réaliser des études de projets de protection, de restauration et de mise en valeur de monuments, de sites et  d’ensembles historiques; d’assurer la direction et le contrôle des travaux d’exécution de telles interventions.

Malgré l'existence de cette institution, force est de constater que certains biens patrimoniaux haïtiens ne sont pas pris en compte. Le Fort-Réfléchi en est un exemple. L’ISPAN doit cesser d'être une institution n'existant que de nom. 

La mairie de Pestel, pour sa part, comme première gardienne du patrimoine dans la commune, n’a pas su protéger ce fort. 

En collaboration avec l'Observatoire Patrimoine, nous exigeons une intervention urgente de l'ISPAN afin de restaurer ce monument historique.

La commune de Pestel est située dans le département de la Grand'Anse (Sud-Ouest) d’Haïti. 286,7 km2, c’est sa superficie. C’est une commune de 40 613 habitants, selon les données fournies par l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (IHSI). Elle regroupe les sections communales suivantes: Bernagousse, Espère, Jean- Bellune, Tozia et Duchity. Donnant face à la mer, depuis avril 2017, la commune de Pestel est déclarée aire protégée pour sa biodiversité, nous rappelle le Pestélois James Saint-Germain.

Soyons donc des gardiens vigilants du patrimoine national haïtien!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.