Accéder au contenu principal

Ne vous faites pas complice des mauvais agissements de vos autorités!

 Ne vous faites pas complice des mauvais agissements de vos autorités!

Le pouvoir établit des rapports entre mandants et mandataires. En effet, les actions des premiers supposent influer sur le comportement des seconds. Suivant la théorie de l'action politique, le pouvoir est un contrat passé entre la communauté et ses représentants dans une perspective de créer les conditions adéquates pour la survie de la cité. Tout en rejetant l'idéalisme politique de Platon, les contractualistes tels que Thomas Hobbes(1), John Locke (2) et Jean Jacques Rousseau (3) inscrivent le pouvoir dans une dynamique de consentement entre dirigeants et dirigés. Cela étant dit, les dirigeants sont tenus à respecter un ensemble d'engagements vis-à-vis de de leurs mandants. Les dirigés doivent à leur tour se soustraire à des obligations. Dans ces mêmes lignes d'idées, il est prévu de sanctions dans ce contrat social en cas de manquements ou de dérogation des clauses si l'une ou l'autre de ces deux catégories n'y est pas pliée. 

Et si l'on suit cette logique, on voit que les mandants ont le pouvoir de révoquer leurs représentants quand l'occasion se présente. L'élection est alors le principal recours de révocation dont disposent les dirigés dans un système démocratique. Et s'ils n'utilisent pas ce pouvoir à bon escient, ils se font complice des mauvais agissements de leurs dirigeants. 

Il suffit d'analyser le comportement des dirigés dans les communautés comme la nôtre, on va découvrir dans la plupart des cas qu'ils cautionnent les mauvais agissements des autorités. En fait, le modèle de rapport établissant entre ces deux catégories semble de loin un rapport basant sur la logique de bons résultats. Il paraît que la population accepte n'importe quoi entre les mains de ses autorités. De nos jours, les électeurs votent par sentiment autant sinon plus que par convictions, lesquelles se sont ramollies. Ils ne tiennent pas compte d'un ensemble de facteurs objectifs. Pour bien dire, Les convictions s’effacent lorsque le pouvoir est à portée de mains. 

En toute bonne logique, l'acte de voter est un acte consistant à choisir un leader qui serait capable de planifier le développement de sa communauté. Il semble que chez nous que cet acte est orienté de préférence vers les intérêts personnels. Ce sont des militants animés par la foi partisane qui se dirigent vers les urnes au lieu des citoyens animés du désir de changement. Pour ce, ils ne font pas pression sur les autorités pour qu'elles accomplissent leurs missions comme il faut. 

Le pire est que la pression psychologique et la manipulation paraissent alors comme de véritables moyens pour orienter les choix des électeurs. Les consciences sont achetées à coup d'argent.

Par rapport à cela, on réalise que la motivation des électeurs ne concorde pas à une volonté réelle de changer le système social grangrené de corruptions. L'instinct de survie est alors le principal élément de motivation des électeurs. Le changement du système social ne paraît pas leur idéal. Ils sont à la recherche d'un mieux être quotidien sans tenir compte des mauvais agissements de leurs autorités.

Cette dynamique dans laquelle s'engagent les mandants crée une atmosphère propice à des effets pervers du pouvoir. Ils se sentent à l'aise pour profiter des fonds alloués aux projets communautaires. Ils agissent comme des personnes qui ne sont pas redevables envers les gens de leur communauté. Ce qui compte pour eux c'est de chercher à corrompre les militants. Les intérêts immédiats paraissent alors primer sur les intérêts collectifs. Contre eux, ils se font complice des malversations, du faible bilan de leurs élus pour ne pas dire du mal en développement de leur communauté. Ce n'est qu'une évidence que les dirigeants commandent leur peuple par le mensonge et la division pour mieux régner.

Les comportements des membres de la communauté participent d'emblée à instituer le modèle de gouvernance caractérisé par la corruption, le populisme. Car ils ont peur de demander la reddition de compte. En plus, ils se contentent de quelques soi-avantages qui leur sont offerts. Ce type de système ne peut offrir un lendemain meilleur aux prochaines générations. Il est à combattre ! 

Pour que les choses changent au sein de la communauté, les mandants doivent exercer leur pouvoir. Pour cela, ils ont besoin de s'associer avec objectif de contrecarrer toute forme d'intimidation et de manipulation. Ce travail est alors la priorité des jeunes qui veulent un meilleur lendemain pour la communauté. N'attendez pas demain pour le faire, agissez dès aujourd'hui ! 

James Saint Germain 


1) Léviathan ou Matière, forme et puissance de l'État chrétien et civil, date de parution 1651

2) traité du gouvernement civil, date de publication 1690

3) Du contrat social , 1762




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.