Accéder au contenu principal

Par Emmanuel Bernard, VERS LA REVALORISATION DES POSTES ELECTIFS À PESTEL

 VERS LA REVALORISATION DES POSTES ELECTIFS À PESTEL


Faisant partie de l'arrondissement de Corail , la commune de pestel s' étend sur une superficie de 261.06 km2 et compte approximativement cinquante mille (50 000) habitants. Elle constitue la deuxième commune du département de la Grand'Anse en terme demographique et de superficie après la commune de Jérémie . Par conséquent, elle jouit le privilège d'être le deuxieme électorat de ce département. À cause de ce statut, la ville qui a vue naître Daniel Fignolé est devenu tout bonnement un lieu de grands enjeux et de luttes politiques. La taille électorale de la commune constitue une vitrine alléchante aux yeux de ceux qui partent à la conquête des plus hautes sphères de l'État. Si d'un côté, on voit une grande motivation chez beaucoup de gens, de l'autre coté on questionne le profil de nombreuses gens qui sont souvent en lice dans les compétitions. Comment en est-on arrivé ? Voilà le but de mon papier. 

En fait, il est devenu aujourd'hui plus qu'un fait avéré. L'on constate que de plus en plus les postes électifs à Pestel sont en train de perdre leur valeur. Cette dévalorisation est expliquée en partie par la manière dont nos leaders procèdent à la sélection des candidats. Ils choisissent les candidats sans tenir compte de critères d' éthiques, morales et intellectuels dont nécessite cette fonction. L'on remarque qu'ils priorisent essentiellement le critère d'âge de majorité, les personnes ayant les revenus pour payer leurs frais d'inscriptions ou très populaires ou pour être ipso facto qualifié. Au reste, il importe peu. Cette logique de sélection ne profite guère à pestel. Au contraire, elle ne fait qu' avilir davantage l'image de la commune. 

La logique du choix des candidats peu qualifiés est une stratégie politique utilisée par les leaders pour avoir le contrôle des futurs élus dans le but de faire mainmise sur les projets communautaires a venir et du même coup entraver le processus de développement de la commune au profit de leur intérêt immédiat. 

Un coup d'oeil sur l' histoire nous a permis de découvrir que les choses n' ont pas toujours été ainsi. Il fut un temps que le maire à Pestel était ministrable. A cette époque, les Pestelois n'avaient plus à se soucier des sorties médiatiques de leurs dirigeants. D'ailleurs, les mandants ont pris plaisir à les écouter . Leurs autorités étaient le symbole de fierté de la ville. Par contre, aujourd'hui, le constat est tout autre. Il est plus qu' accablant. Une bonne frange de nos dirigeants sont à peine lettrés. Ce qui était l' exception jadis est sur le point de devenir aujourd'hui la norme. Ce constat se fait presque à tous les niveaux de nos postes électifs. Dieu seul sait combien de nos dirigeants peuvent bien tenir en main un stylo voire l' utiliser convenablement. A ce rythme là, que peut-on espérer de ces soi-disant leaders en terme de développement ? 

Je suis de ceux qui croient que pour mettre Pestel sur les rails du développement, que le politique a son mot à dire. On doit divorcer avec ces pratiques populistes et laisse la place à la compétence. Il est anormal qu' aujourd'hui encore, que le choix des candidats à pestel puisse continuer à se faire de cette manière. En absence de toutes les normes académiques, éthiques et morales que réclament ces fonctions. Le clientélisme politique à Pestel a trop duré. Comme disait le Pape Jean Paul II à sa visite en Haiti en 1983 : " il faut que les choses changent en Haïti." Pestel ne peut pas continuer à offrir de tels spectacles. La commune a connu trop de belles têtes comme dirigeant pour offrir ces spectacles à ses fils et ses filles. La jeunesse intellectuelle pesteloise ne peut pas continuer à cautionner de telles dérives. 

Si j' ose croire aux dernières manoeuvres du président Jovenel Moïse donnant lieu à la nomination et l' installation en catimini des neuf membres du CEP, nous sommes pratiquement à l' approche des élections. Si l' on veut effectivement revaloriser les postes électifs, il est donc opportun de commencer à faire échec à ce projet macabre en choisissant des candidats à la fois représentatifs et compétitifs. Les électeurs ont pour responsabilité de voter pour des gens qui sont capables de porter valablement les vrais  desiderata de la population. Pour ce faire, il faudrait mettre de côté les pratiques visant les intérêts immédiats ( vote pou mil goud) et penser de préférence aux intérêts communs. Et tout compte fait, couper court à cette politique du nivellement par le bas tendant à orienter notre commune vers le gouffre.

Emmanuel Bernard 
Travailleur social 

Commentaires


  1. ça merite d'être divulguer pour que les gens puisse conscient de leurs responsabilités dans l'effondrement de notre cher pays et particulièrement notre très chère commune ,en l'ocurrence pestel .et qu'ils prennent responsabilite de et faisant choix de belle pour mêtre a la place qu'il faut en vue retirer la de pestel dans le marasme quil se trouve aujourdui,en passant je dois vous felicitez d'abord pour ce superbe texte bien charpanté qui reflete la realitée de notre societe actuelle.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.