Accéder au contenu principal

Profil de Madsen François, celui qui tient un grand nom dans l'enseignement de la communauté pesteloise

 Profil de Madsen François, celui qui tient un grand nom dans l'enseignement de la communauté pesteloise 

Pestel garde de François Madsen le profil d'un éminent enseignant. En effet, son nom est souvent évoqué comme l'une des plus grandes têtes du système éducatif de la commune. Il a marqué de son empreinte plusieurs générations de jeunes qui ont fait connaissance avec sa méthode, son savoir-faire, son leadersphip, son sens de responsabilité et son charisme. Mais sa vie et son œuvre ne sauraient se réduire à ce seul parcours d'enseignant auquel la plupart  de personnes ont assez souvent fait allusion. Il est un personnage qui a derrière lui une longue histoire de vie. Ce texte est pour souligner à l'attention de tous le chemin qu'il a emprunté avant de jouir d'une bonne réputation au niveau du département de la Grand'Anse. 

De l'union de Vesta Pierre et de Nélio François est né à Pestel le 11 novembre 1939 Madsen. Fils aîné d'une fatrie de douze enfants, il a grandi dans une famille d'une croyance chrétienne et très respectable. Son père était un Fignoliste convaincu. Il était toujours prêt à défendre la cause de son leader. Il a pratiqué l'agriculture et le métier de cordonnier pour pouvoir prendre soin de ses enfants. 

Quoique la famille n'ait pas été fortunée, elle a envoyé le petit Madsen à l'école pour qu'il puisse assurer son avenir. Madsen a débuté alors ses études primaires à l'école nationale de Pestel. En déplacement à l'Anse d'Hainaut avec le cousin de son père Joseph Sanon alors juge de paix, il a poursuivi ses études primaires chez les Frères de cette commune avant de les boucler à l'école Noréline Marc de Jérémie qui n'existe plus. Il a entamé ses études secondaires au lycée Nord Alexis de Jérémie. Bénéficiant d'une bourse d'étude, il est allé poursuivre ses études secondaires au lycée Philippe Guerrier des Cayes. En classe de Rhéto, il a eu quelques troubles psychiques au point que son médecin l'a déconseillé de poursuivre ses études; fort heureusement il a achevé ses études classiques de fort belle manière en depit de ce choc. Sur les bancs de l'école, il a fait preuve d'un excellent élève. Il était studieux, discipliné et très respectueux. 

Madsen François est avant tout un pédagogue désireux de rehausser l'éclat du système scolaire de la commune. Beaucoup de ses élèves se rappellent l'élégance et l'habileté de cet homme en salle de classe quand il faisait ses exposés magistraux. Il avait une bonne gestion des salles de classe au point que la plupart estiment  qu'il faisait passer dans ses cours la ferveur qui l’habitait; il trouvait toujours le temps nécessaire pour expliquer chaque notion jusqu’à ce que le dernier de la classe pût se sentir à l’aise. Il  surveillait les moindres détails et avait un regard sur tout et chacun. Il a été aussi un enseignant pour ses sœurs et frères. Lors des vacances, c'était lui qui assurait leur enseignement. En voyant cela, son père a dit qu'il n'aurait pas trop de regrets s'il serait mort de tôt.

Madsen François a formé plusieurs générations d'élèves qui sont devenus pour la plupart des cerveaux qui servent l'humanité dans plusieurs champs. Il a contribué à la formation sociale et académique des jeunes qui brillent dans la médecine, l'éducation, l'informatique et tant d'autres disciplines. 

Marié et père de famille, Madsen a fait une grande carrière dans l'enseignement. Il a passé dix-neuf ans à l'école nationale de Pestel. Il est nommé instituteur en 1968 puis directeur dudit établissement en 1974. Ses premières armes dans l'enseignement sont remontées vers 1964 à Tozia, tout de suite après ses études classiques. En tant que boursier de la mission MEBSH, il se trouvait dans l'obligation de fournir quelques années de service à l'institution. Il est le fondateur de cette école baptiste qui dessert encore la population de Tozia.

Madsen a eu aussi un bref parcours en politique. En effet, en 1986 lorsque le président Daniel Fignolé est revenu dans le pays, une délégation dont Madsen faisait partie partant de Pestel, sa ville natale, a rendu une visite de courtoisie à l'ancien président. De retour à Pestel, un bureau du Mouvement Ouvrier Paysans, parti du professeur Daniel Fignolé, était mis sur pied. Madsen a reçu la coordination locale de ce parti. 

Alors que Madsen était à Jérémie quand les élections générales étaient annoncées pour le 29 novembre 1987 par le Conseil National de Gouvernement, une délégation était allée le chercher aux fins de lui solliciter sa candidature à la députation pour la circonscription de Pestel/ Beaumont. Demande non récusée, l'intéressé s'est fait inscrire sous la bannière de son parti. Il était soutenu par un grand nombre de personnes au sein de la communauté en raison de son honnêteté, de ses valeurs morales et de ses visions.

Le 17 janvier 1988, Madsen est élu député. Entré à la chambre le 7 février, il n'y a passé que six mois. Il était le rare député à prendre position ouvertement contre les déchets toxiques largués aux Gonaïves. Il était aussi contre l'idée d'aller rencontrer  le président Henry Namphy au palais national après le renversement du président Lesly François Manigat au pouvoir. Quand il eut pris connaissance de cette rencontre, il dit à ses collègues que c'est le colonel qui devait faire acte de présence au parlement et non les parlementaires au palais national. Informé d'une telle attitude de Madsen François, le président Namphy a insisté de le voir mais le député Madsen n'a jamais mis les pieds au palais jusqu'à la dissolution de la Chambre. 

Après son passage au parlement, le député Madsen s'est retiré définitivement dans l'engagement. En 1991, il est nommé chef personnel à la Direction départementale de la Santé Publique de la Grand'Anse. Il y a passé vingt-trois ans. Bien avant sa retraite, il a été un conseiller pour les nouveaux nommés à la Direction des ressources humaines de ladite institution. Pour avoir accompli avec brio ses tâches lorsqu'il a occupé le poste de chef personnel, il est honoré en 2013 par le ministère de la santé, puis en septembre de la même année par le Projet d'Appui au Renforcement des Capacités en gestion de la santé en Haïti (PARC) et par la Mission MEBSH. 

Madsen François jouit d'une grande renommée au niveau du département de la Grand'Anse. Il est presque connu d'un large public. 

De l'avis de Clotaire Bien Aimé, Madsen est l'homme qui a tout fait pour révolutionner l'enseignement à Pestel. Il demeure un modèle pour ceux qui l'ont vu enseigner en classe. Tel est aussi le point de vue de Marco qui l'a connu. 

Pestel est fier de cet homme qui a laissé son nom parmi les meilleurs enseignants des années 80 et 90 qui se sont défilés en salles de classe. Son intégrité, sa combativité et sa compétence inspirent beaucoup de personnes qui l'ont côtoyé. 

James Saint Germain 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.