Accéder au contenu principal

Super coupe de l’Unité de Pestel : une initiative phare laissée tomber.

 Super coupe de l’Unité de Pestel : une initiative phare laissée tomber 



 Le Comité des jeunes pour l’Embellissement et le Progrès de Pestel (COJEPP), a lancé un tournoi baptisé « Super coupe de l’Unité de Pestel » dont la première édition a eu lieu du 18 juillet au 17 août 2014 et la seconde en 2016. Depuis cette dernière édition, cette initiative est laissée tomber en raison de certains obstacles rencontrés au niveau de la communauté. Cette activité, supportée par la diaspora et tant d'autres Pestelois sur place, a attiré les projecteurs sur Pestel. En cette époque, c'était la plus grande initiative sportive du département. 

L’objectif du tournoi était de tisser les liens entre toutes les communautés par le truchement de ce médium. C’est pourquoi chaque section était représentée par sa sélection. Grâce à cette initiative, des joueurs en fin de carrière sont partis avec un souvenir. Par cette initiative, la mémoire des grands du football de la commune a été honorée. Les prix sont en l’honneur des grands footballeurs de Pestel. Et elle a permis à la nouvelle génération de faire connaissance avec d’anciens joueurs encore vivants mais méconnus du grand public pestelois. La Super coupe a fait également découvrir les talents. Très peu de personnes ont connu le génie de Jean Joseph Auguste, Carl Jordanly Maurice, de Samuel Jean-Baptiste (Awoyo), Peter Desmond, Obed Lindor et de Jean-Marc Lindor. Ces joueurs sont de la trempe de grands noms du football national. Elle était le porte étendard de la culture locale. Elle a charmé le public par la cérémonie vodouesque organisée, à l’occasion de la grande finale de la deuxième édition, sur le terrain afin de rendre un hommage bien mérité à Bookman.


Pourtant, lorsque le COJEPP a lancé le projet la super coupe sur les réseaux sociaux, d’aucuns n’imaginait pas qu’on pouvait réaliser une telle activité. Il y avait très peu de personnes qui s’y embarquaient. Les commentaires étaient pour la plupart très acerbes. Malgré tout, il a tenté l’impossible et a gagné le pari. Elle s’est s'est installée depuis lors comme une grande tradition dans la commune de Pestel. Elle  s'est imposée comme le plus grand rendez-vous footballistique du département de la Grand’Anse. Même au parc Saint- Louis de Jérémie, une telle initiative n’est pas encore organisée. Elle n’a rien à envier aux grands tournois de la capitale du pays. Celui de « Comme il faut » a plus de moyens financiers, pas plus d’organisation. Au parc Rony Colin, l’ambiance est beaucoup plus de qualité, mais pas plus de spectacle. Pour parodier le représentant de la Digicel un des partenaires de cette activité, « jamais dans une province, je ne vois une telle activité footballistique, il y en avait une à laquelle j’avais assisté à Jacmel, elle n’était pas d’une telle facture ». Une telle déclaration était motivée par les primes offertes (50,000 gourdes pour l’équipe championne à l'époque), le sens d’organisation et le spectacle qui étaient au rendez-vous.

Pestel, situé dans le département de la Grand’Anse, ne jouit pas seulement d’une réputation dans l’histoire politique du pays; elle s’est également taillée une place dans l’histoire sportive de la région. Grâce à un club du nom de Tigers fondé au début des années 80 par un groupe de jeunes s’est frotté avec toutes les grosses écuries de la région. Parallèlement, à une fréquence régulière, il y avait l’organisation des matchs de football. Baradères, Corail, Beaumont, Camp-Perrin, Duchity, Jérémie, et autres endroits venaient se mesurer avec eux. Ce club de Nanpi a fait les beaux jours de la population. Vieux et jeunes, tous se déplacèrent pour aller chanter en choeur ole, ole, ole derrière leur équipe. C’était de la réjouissance populaire presque à chaque match. Au son des tambours, de pistons ou de bambous, les fanatiques se défilèrent dans une véritable ambiance carnavalesque. En dépit de tout l’arsenal que regorgeait Pestel, le football peinait à prendre un élan majeur. Mais, au début de l’an 2000, Pestel se privait alors de toutes les ambiances sportives de grande ampleur. D’où la nécessité de relancer de telle activité à Pestel.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.