Accéder au contenu principal

La psychologue Angela Duckworth nous dit que les efforts comptent double dans le succès de quelqu'un.

 À l'initiative d'un groupe de passionnés de littérature résidant au Canada et aux États-unis Madame Léonne Valentin, un club de lecture est mis sur pied. Cette année, ils se consacrent à la lecture du livre de la psychologue Angela Duckworth titré "Art de la Niaque ". Dans un souci d'incitation à la lecture de ce livre, je vous propose cette brève présentation présentée par Madame Valentin. Bonne lecture et prenez le temps de réfléchir sur qu'est-ce que vous allez faire pour devenir un homme d'une pugnacité. 



Qui d’entre vous a déjà entendu ces phrases : « L’effort fait les forts. »

 « Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ; polissez, polissez sans cesse… » 

« La réussite, c’est 1% talent et 99% de transpiration. »

« C’est en forgeant qu’on devient forgeron. » Et qui n’a pas encore entendu : « Oh lui, c’est un génie. » 

« Elle est bourrée de talent. »

« C’est un acteur né. » ou encore : « Il a ça dans la peau ou dans l’âme. »

Depuis les temps immémoriaux, une myriade de personnes se sont intéressées aux facteurs de réussite dans la vie et les recettes miracles pullulent notre monde aussi bien dans les bouquins que dans les vidéos de motivation. Certains disent que le succès est le fruit du talent et d’autres croient qu’il est plutôt la résultante d’une multitude de facteurs, dont la persévérance. Notre livre « l’art de la niaque, comment la passion et la persévérance forgent les destins. » a un penchant pour l’effort.

J’aimerais essentiellement visiter trois questions ce soir : Qui / Quoi / Pourquoi?

Qui : Ce livre est écrit par Angela Duckworth, une psychologue américaine qui détient un baccalauréat en neurobiologie de Harvard, d’une maitrise en neurosciences d’Oxford et d’un doctorat en psychologie de l’université de Pennsylvanie. Elle était consultante dans une grande firme de gestion aux États-Unis avant d’être enseignante au primaire et au secondaire et finalement psychologue. Elle s’est intéressée aux facteurs de réussite en observant ses élèves. Elle s’était vite rendu compte qu’à la fin de l’année, ce n’était pas toujours les plus doués qui avaient le mieux réussi, mais les plus persévérants et travaillants. 

Enfant, Angela se faisait toujours répéter par son papa qu’elle n’était pas un génie. Son père était un homme très exigeant qui avait un standard élevé du succès et de la réussite. En fait, il la comparait constamment avec Albert Einstein pour arriver constamment à la même conclusion : « Angela n’était pas un génie. »

Ces expériences ont donné à Mme Duchworth une passion pour étudier le secret de la réussite et elle nous livre les résultats de ses recherches dans ce livre qui a connu un succès international.

Quoi : Comme bien d’autres qui avaient étudié le sujet avant elle, Angela nous dit dans ce livre que les efforts comptent double dans le succès de quelqu’un. Cela ne veut pas dire que le talent n’est pas important, mais le talent à lui seul ne mène pas au succès. Derrière toute réussite se trouve des heures interminables de durs labeurs. 

Non seulement elle nous dit que la niaque est un facteur clé de la réussite, mais elle nous dit que tout le monde peut développer la niaque. Cependant, elle ne s’arrête pas là, elle nous dit dans le livre comment développer la niaque ou la pugnacité dans la vie. On peut la développer de l’intérieur par l’intérêt, la pratique (l’art de ne pas stagner et l’amélioration continue : c’est MLK qui dit si tu ne peux pas courir, marche, si tu ne peux pas marcher, rampe mais quoi que tu fasses continue d’avancer), le désir de se rendre utile et garder toujours espoir (l’espoir que nos efforts nous assureront un lendemain plus souriant). La niaque peut aussi se cultiver de l’extérieur, d’où le rôle des parents dans le développement de cette faculté essentielle chez les gagnants.

À l’Académie militaire de West Point, 20% des jeunes gens qui ont passé deux ans à se préparer pour l’admission à l’Académie abandonnent leurs études dans les trois premières semaines de leur admission. Ils avaient tout le talent nécessaire pour continuer et aller jusqu’au bout, mais ils ne l’ont pas fait. Pourquoi? 

Il faut plus que le talent pour réussir, il faut également avoir la pugnacité. C’est quoi la pugnacité : c’est la combattivité, l’art d’avancer malgré les obstacles.  La capacité d’aller de l’avant quoi qu’il arrive. 

Voilà ce qu’en dit Nietzche cité par Angela dans le livre : « Ceux qui accomplissent de grandes choses se concentrent sur leur objectif, font feu de tout bois, prêtent une extrême attention à leur vie intérieure et à celle des autres, voient partout des sources d’inspiration et ne se lassent pas un instant de mobiliser les moyens dont ils disposent. » 

Le quoi, Angela nous dit qu’avec de l’effort, nous pouvons accomplir de grandes choses.

Si le développement de la niaque est à la portée de tous, pourquoi ne pas vous donner comme objectif cette année de trouver une cause qui vous passionne afin de vous y mettre et atteindre le succès dont nous rêvons tous. Vous n’avez pas besoin d’être doué au début dans ce que vous voulez faire, il suffit d’avoir un intérêt marqué pour cette activité et être prêt à faire les sacrifices qu’il faut pour la pratiquer. 

La plupart d’entre nous connaissent Michael Jordan. À ses débuts, n’ayant pas pu impressionner son entraineur par son talent, Jordan passait des heures à pratiquer afin d’améliorer son jeu. Aujourd’hui, tout le monde le connait dans le monde du sport. L’effort fait les forts. 

Une autre légende, Martin Luther King. Il savait passer des heures à lire, à méditer et à pratiquer des discours. Enfant, il a participé à de nombreux concours d’éloquence ou d’art oratoire. Aujourd’hui, il est considéré comme l’un des plus grands maitres en art oratoire. L’effort fait les forts. 

Je viens de vous présenter un livre qui expose une méthode à la portée de tous pour la poursuite de la réussite. Je vous ai présenté son auteur, la théorie qu’elle y présente et pourquoi j’avais suggéré sa lecture. J’espère que dès ce soir vous allez vous fixer des objectifs atteignables et que vous allez persévérer dans la course en faisant preuve de pugnacité afin d’atteindre le sommet. Croyez-moi mes amis, l’effort fait vraiment les forts. Et comme dit Nietzche : « Ne parlez pas de don, de talent inné! On peut citer des quantités de grands hommes peu doués à l’origine. Leur grandeur, ils l’ont acquise, ils sont devenus des génies. »

Pourquoi ne pas décider de poursuivre un but pendant que nous nous plongeons dans la lecture de ce livre cette année?

Par Léonne Valentin, @ tous droits réservés 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.