Accéder au contenu principal

Pourquoi mtre Admy Bélizaire se trouvait-il toujours aux antipodes de la position politique de certains leaders du centre-ville ?

 Pourquoi mtre Admy Bélizaire se trouvait-il toujours aux antipodes de la position politique de certains leaders du centre-ville ? 


En 1995, alors que je n'avais que 12 ans que j'ai suivi avec attention les élections, si je pouvais m'exprimer ainsi. De mémoire d'homme, cette période électorale était une des plus mouvementée de la commune. L'allure qui se dessinait à l'approche du 17 septembre, ce jour où les joutes ont eu lieu a permis une grande mobilisation policière. Pendant plusieurs jours, les portes du BEC étaient restées clouer par des contestataires qui contestaient le choix des membres du BEC. 

Pour bien dire, ce fut cette année au cours de laquelle a débuté véritablement à Pestel la grande résistance contre l'influence de KOREGA et la Fanmi Lavalas dans la communauté pesteloise sans vouloir trop affirmatif. La scène fut occupée d’un côté par Jocelyn Sanon, Marcel Gilles, Admy Bélizaire, Estana Élysée, Jocelin Bernard (ESKAMP /KOREGA), les Douzable (FNCD), de l'autre côté Ronald Étienne et ses adeptes (OPL). Et elle marquait une intronisation effective de jeunes leaders progressistes issus de la paysannerie dans les affaires politiques de la commune. 

De tous se figuraient  Admy Bélizaire qui vient de nous quitter. Il fut un des du cartel de magistrats dirigé par Estana qui prit les rènes de Pestel. Autant que je connais, l'accession de ce cartel a suscité des remous. Ce fut une déception pour la classe politique traditionnelle du centre-ville qui décida de la vie politique. Pour la première fois sans vouloir être aussi affirmatif, un conseil Communal a été dirigé non seulement par une femme mais était constitué de deux membres des sections communales. Admy Bélizaire, selon ce que j'ai appris, était le plus contesté.

Dans un tête-à-tête que j'ai eu à un moment donné avec Marcel Gilles, son compagnon de bataille pendant un bout de temps, il m'a raconté ce qui suit :"lorsque lui et Jocelin avaient fait choix des membres de ce cartel, ils ont été voir un notable de la ville pour lui signifier les noms, je me garde de ne pas citer de la personne, quand j'ai a cité le nom de Admy, a argué Marcel, le notable a dit messieurs vous êtes sérieux". Bien que proche de la tendance de Marcel en cette époque, l'idée de figurer Admy au sein du cartel n'était pas bienvenue. Vous pouvez vous imaginer la suite. Une telle déclaration justifie en partie l'idée dont certains notables ont fait de lui.  Dire pour quels motifs il était mal aimé, je n'ai pas la réponse. Ce que je peux tenter là-dessus c'était de pur conservatisme politique. Et si on me demandait pourquoi il était en opposition à certains leaders du centre-ville, je dirais c'est peut-être qu'il aurait besoin de construire son leadersphip politique basée sur sa pédagogie de la politique et de ses valeurs idéales s'il en avait. 

Dans ce même sillage, je dois y ajouter que les débuts de Admy au lycée n'étaient pas automatiquement un acquis. Pourquoi un tel dégoût contre lui dans les salles de classe, c'est peut-être son irrégularité.

D'autant plus, au cours de  l'année 1997, il a dû faire face à une forte opposition lorsque les élections sénatoriales se sont déroulées. Pour l'histoire, je me rappelle que sa maison de séjour au centre-ville était attaquée à coups de pierres à la suite d'un affrontement entre deux camps qui se battaient. Tout jeune autant que j'étais, je ne me souviens des causes qui ont conduit à cette situation et qui était derrière tout cela. Mais selon, certains m'ont relaté, cela aurait été conduit à la suite de Ronald Étienne et Monès Alcégaire à Duchity. Plus d'un pensait que c'étaient Marcel Gilles et mtre Admy qui auraient monté le coup qui a valu l'arrestation de Ronald Étienne. Un tel fait n'a jamais été prouvé par quiconque.

De mémoire d'homme, je me rappelle que la police de Jérémie descendue à Pestel a procédé à l'arrestation de Victorin Bellegarde, Paul Alcégaire et Jamil Valcourt. Wesner Bellegarde ciblé a dû prendre la fuite. 

Mtre Admy Bélizaire était toujours vu comme quelqu'un qui s'arrangeait avec les autorités de Jérémie pour défier la résistance menée sur front dans la commune. Je ne sais pas si je suis aussi juste dans ce raisonnement. Mais ce qui est certain c'est que son côté radical n'était pas aussi apprécié. Et il était toujours prêt à faire résistance. 

C'est peut-être à  cause de tout de cela qu'il a choisi d'être aux antipodes de la grande mobilisation politique débutant en 2006 sous le leadersphip de Guy Philippe.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.