Accéder au contenu principal

Cette année, un 19 mars qui ne sera pas au rythme de la Saint Joseph

 Cette année, un 19 mars qui ne sera pas au rythme de la Saint Joseph 

La  Saint Joseph, fondée le 19 mars 1876, fêtera ses 145ème solennité depuis qu'elle est érigée comme paroisse. Pour cette année, ce sera une solennité bien différente des autres; elle aura une note bien misérable puisque  le menu est annoncé pauvre. 



Dans 5 jours, Pestel fête son Saint Patron. La ville ne donne pas l'impression qu'on est à la vieille de fête tant que les Pestelois ne sont pas mobilisés. Pas de banderole en l'air pour souhaiter bonne fête Saint Joseph. C'est peut-être trop tôt ! Pas même une affiche d'un programme n'est communiquée sinon trois jours de dezafi chez Sainfiney Dorcély. Beaucoup gens se demandent alors où ils vont se détendre. En plus, tout indique déjà qu'ils seront de très peu de pèlerins à venir prier la Saint Joseph ou à se délecter les bons plats pestelois. 

Il n'y a pas si longtemps de cela qu'on me racontait que la Saint Joseph était comptée parmi les plus festivités patronales du département. Elle se voyait arriver des festivaliers venus de divers horizons. Ils étaient de Jérémie, de Corail, de Beaumont, de Camp-Perrin ou des Baradères. Par ailleurs, tous les Pestelois, si loin où ils habitaient, faisaient leurs valises la vieille pour prier leur Saint Patron. Les Pestelois qui faisaient leurs études à Jérémie se précipitèrent à rentrer pour venir danser leur bal ou se défiler sur des notes magiques de nos troubadours. Ils parcourent des kilomètres à pied pour y arriver ou prirent le malin plaisir de monter à cheval. En cette époque, la situation économique de la commune n'était pas aussi calamiteuse. Les festivaliers avaient de quoi à saouler leur whisky ou dévorer des plats au goût très exquis.

Connus pour leur hospitalité, les Pestelois accueillirent des jazz de Jérémie. On peut citer à titre d'exemples les Précieux de Jérémie, Super Express, Galaxy ou Cosmos. En ce temps, tous les programmes étaient bien remplis. Il y avait mal de personnes qui en ont profité pour venir se rincer l'oeil en contemplant la verdure et le relief de la commune. Ce temps-là nous a fait longtemps ses adieux.

Plus près de nous dans les années 90, la Saint Joseph était mieux vue par rapport à aujourd'hui. Il y avait kermesses et bals. Il faut remonter 2013 pour revivre une telle ambiance. C'était à Karibu où le candidat Guy Philippe avait fait venir jouer un groupe des Cayes. En 2019, l'ambiance y régnait plus ou moins; les festivaliers avaient eu la possibilité de danser Mass Vokal. On a aussi de beaux souvenirs des différents concours organisés par COJEPP. On avait le souffle coupé. On donne alors raison à ceux qui claironnent haut et fort " tan ale tan pa vini".

Le manque d'argent semble être le principal frein à une meilleure organisation des festivités. En plus, il y a le contexte politique qui n'est pas vraiment favorable sans compter le manque d'engouement des autorités et des leaders du bourg.

Si autrefois, cette fête était un moment de retrouvailles entre les gens du bourg et ceux des différentes sections, pour ce 19 mars ils ne sont pas vraiment annoncés. Il y a moins de gens qui vont venir se pavaner.

Tout semble indiquer qu'il n'y aura que la traditionnelle messe d'action de grâces. S'il est vrai qu'il n'y aura un regain d'activités tout feu tout flamme, deux Jumeaux nous offriront l'opportunité de marquer quand même la date. 

De toute façon, on prend rendez-vous l'année prochaine pour une autre Saint Joseph peut-être mieux que celle-ci. 




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.