Accéder au contenu principal

Coin de l'histoire : Le procès LACLOTTE (Saint-Domingue, Nouvelle-Orléans)


Coin de l'histoire : Le procès LACLOTTE (Saint-Domingue, Nouvelle-Orléans)



Mais une certaine Marguerite LACLOTTE, mineure et assistée de son tuteur ad hoc Murville Volant Labarre, prétend être fille naturelle de Jeanne dite Sanite et revendique donc cet héritage. Les frères et sœurs Laclotte affirment que, bien que baptisée sous le nom de Marguerite Laclotte et élevée par Jeanne dite Sanite comme sa fille, elle est en fait la fille de la mulâtresse nommée Lafille, esclave de Jeanne LACLOTTE dite Sanite et affranchie peu avant la mort de cette dernière ; Lafille vendait des fruits à « Coffee house » ; certains des témoins l’ont vue enceinte et ont vu ensuite sa fille Marguerite, qui vit avec elle. Esclave de la famille LACLOTTE à Saint Domingue, Lafille a suivi les enfants de Bambou à Cuba, puis à La Nouvelle Orléans. Personne n’a vu Jeanne dite Sanite enceinte ni allaitant un enfant.

Témoins cités dans le procès :
1) Joseph Théodore BAUDUC ; connaît la famille depuis 1797
2) Jean VILLATTE ; connaît la famille depuis 40 ans ; voisin de la famille à Saint Domingue pendant 10 ans ; il a évacué l’île avec Jeanne, Laurence, Eugénie et Colette et est arrivé à La Nouvelle Orléans en même temps qu’elles ; il a fait un voyage de 2 ans en France de fin 1834 à début 1836
3) François HUET ; connaissait Sanite depuis 20 à 25 ans ; arrivé à La Nouvelle Orléans à peu près en même temps qu’elle ; il avait vu Laurence, Eugénie et Colette vers 1794 à Plymouth (Saint Domingue)
4) Jacques CASSOU ; connaissait Jeanne dite Sanite Laclotte depuis à peu près 30 ans ; il venait du même quartier de Saint Domingue et l’a connue, ainsi que ses frères et sœurs à Pestel ; il est arrivé à la Nouvelle Orléans en 1809 dans le même vaisseau que Jeanne Laclotte et Dinet, avec qui elle vivait ; elle est morte chez Dinet. 
5) Jacques LEFEVRE ; connaissait la mère, toujours appelée Bumbo Laclotte, et ses enfants depuis 1803.
6) Barqueuse [?] PAVE [PAVÉ?] ; a connu la famille à Saint Domingue ; quand il est retourné à Saint Domingue il y a vu Marguerite, Zelmire, Mélanie et Édouard qui y sont toujours ; il connaissait aussi Toussaint, mort à Saint Domingue il y a un an et demi.
7) ROQUELLE [femme, dont le prénom n’est pas donné ; témoignage original en français, comme tous les suivants] ; elle est du canton de Plimouth à Saint Domingue, à deux lieues de chez les Laclotte mais n’y est jamais allée ; elle connaît Jeanne Laclotte et l’a toujours vue avec ses sœurs à la Nouvelle Orléans. 
8) Popote ou POPOTE [femme] ; de Saint Domingue ; connaît Jeanne Laclotte et ses frères et sœurs depuis 30 ans.
9) Veuve Célestin AUBERT ; aussi de Saint Domingue et connaît Jeanne Laclotte et ses frères et sœurs depuis 30 ans.
10) Veuve FOURNU ; connaît Jeanne Laclotte depuis 18 ou 20 ans
11) Le père MONI, prêtre ; n’a aucun souvenir de la cérémonie du baptême de Marguerite ; dit qu’elle a été baptisé par le père Thomas
12) M. MORAN ; connaît Jeanne Laclotte depuis 6 à 7 ans ; elle vivait chez Jean DINET
13) M. BRULARD JESIME ; connaît Sanite Laclotte depuis 7 ans ; il est son voisin depuis 4 ans
14) Jean DINET ; connaît Jeanne Laclotte depuis 30 ans et a vécu avec elle depuis 20 ans, à Santiago de Cuba et à La Nouvelle Orléans ; il est le parrain de Marguerite, baptisée il y a 18 ans et Jeanne Laclotte a déclaré au Père Thomas que c’était sa fille ; Marguerite a été baptisée le même jour que l’enfant d’Eugénie Laclotte dont le parrain était Jean Pierre Dinet et la marraine Clémentine Morancy ; Jean Dinet est l’administrateur de la succession.
15) Mme AUBERT connaît Jeanne Laclotte depuis 25 ans ; elle lui a dit que Marguerite, qui vivait chez elle, était sa fille
16) Marguerite DINET, fille de Jean DINET et d’une autre femme (blanche ?) ; connaît Jeanne dite Sanite Laclotte depuis Santiago de Cuba, avant son arrivée à La Nouvelle Orléans ; Jeanne Laclotte vivait maritalement avec son père depuis 15 ans avant la naissance de Marguerite Laclotte ; elle est la marraine de Marguerite Laclotte qui n’a été baptisée qu’à 2 ans et que Jeanne Laclotte traitait comme sa fille. Marguerite Laclotte appelait Jeanne « Nainaine » et Lafille « Lede ».
17) Popote ORLUX (ou OSIEUX) ; a aidé à l’accouchement de Lafille dont l’enfant doit avoir maintenant près de 20 ans ; elle n’a jamais vu Jeanne Laclotte enceinte
18) Vincent LAMOS (ou RAMOS) ; voisin
19) François VARILLON ; a vu Sanite Laclotte chez Jean Dinet depuis 14 ans ; connaît Jean Dinet pour des raisons de travail
20) François LAFARGUE ; connaît Jeanne ou Sanite Laclotte depuis 1825 : cela fait 7 ans qu’il habite le même quartier
21) Antoine EYMAR ; connaît Jeanne ou Sanite Laclotte depuis 1831 ou 1832
22) J. R. BELLANGER ; connaît Jeanne ou Sanite Laclotte depuis 18 ans
23) Raymond LAGARDE ; connaît Jeanne ou Sanite Laclotte depuis 5 ans
23) Jean-Baptiste DINET, fils de Jean DINET et d’une autre femme (blanche ?) ; connaît Jeanne Laclotte depuis Santiago de Cuba, 3 ans avant d’arriver à la Nouvelle Orléans ; a vécu 5 ans dans la même maison qu’elle puis a été absent 5 ans
Tous les témoins déclarent en faveur des plaignants (frères et sœurs de Jeanne LACLOTTE)


Généalogie et Histoire de la Caraïbe numéro 239 Septembre 2010

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.