Accéder au contenu principal

À Pestel, le viol sur mineur, un phénomène ignoré et les victimes sont des laissées-pour-compte

À Pestel, le viol sur mineur, un phénomène ignoré et les victimes sont des laissés-pour-compte 

Même si on ne fait pas trop de bruit avec les cas enregistrés, à Pestel le viol sur mineur est un phénomène tueur en silence. Par peur et à cause de l'absence d'organisations se spécialisant dans la dénonciation et l'accompagnement, les victimes s'en plaignent silencieusement. Une telle chose que la plupart de citoyens n'ont pas cessé de dénoncer.

Le viol sur mineur figure parmi les phénomènes en nette augmentation dans le pays. Des cas sont quotidiennement enregistrés. Le modèle de socialisation qui se fait au niveau des familles véhicule certains référents qui en sont la cause. Cela étant dit, l'éducation qui fait la promotion pour le machisme donne le libre champ aux garçons de violer les filles. 

En plus de cela, il y a  une forte tendance qui se dégage dans notre société faisant croire que le violé est un corps ensauvagé qu'il faut apprivoiser. Subséquemment, la famille de la victime a plus de tendance de faire silence quand cela arrive au lieu de porter plainte pour le violeur à cause qu'elle est traversée par un sentiment de honte ou tout simplement par peur de représailles. Elle est traversée par une peur de ne pas avilir son enfant. Dans ce cas, on a l'impression que les barrières sociales pèsent très lourd sur l'esprit de certaines gens et en dressent des obstacles. Ce qui fait que le viol sur mineur demeure un phénomène normal.

La plupart des cas sont localisés dans des familles pauvres et qui n'ont pas le contrôle de leurs enfants. Pour la plupart du temps, ces filles sont violées par leurs proches ou par des personnes de confiance.

Il n'y a pas si longtemps que plusieurs organisations feministes s'élancent dans des campagnes de sensibilisation de manière à enrayer ce phénomène. Plusieurs d'entre elles n'ont pas cessé de dénoncer le phénomène qui devient de plus en plus récurrent et accompagnent plusieurs victimes. 

Si dans certaines communes, il y a des structures qui s'impliquent dans l'accompagnement psychologique et juridique des fillettes victimes de viol, chez nous à Pestel, la plupart de personnes n'ont pas cessé de demander où qu'il faut aller si on a une mineure victime de viol en vue de solliciter d'un appui psychologique et juridique pour la violée. On dirait que Pestel en est épargné; pourtant plusieurs mineurs se trouvent chaque jour exposer à des bourreaux. 

Quoiqu'on ne parle pas assez de cela, mais un fait est certain, la commune de Pestel est un espace géographique où le viol sur mineur bat son plein. La majorité des cas reçus au centre concerne la 4ème section. Les chiffres font alors état de plusieurs parents qui sont venus chercher un certificat médical pour suivi juridique. Cependant, ils sont de loin minimes si l'on considère plusieurs familles qui en font silence par peur ou par sentiment de honte ou par ignorance tout simplement.

S'il est vrai le centre de santé accueille plusieurs cas, mais il n'existe  à Pestel aucune structure qui participe dans ce genre de lutte. Faute de cela, les cas se multiplient et ne sautent pas aux yeux. En plus, la commune n'est jamais touchée par une campagne de sensibilisation en qui a trait. Les chiffres disponibles au centre de santé ne veut rien dire pour les décideurs. 

En attendant que les organisations prennent leur responsabilité en ce sens, le centre de santé continue à assumer son travail de prise en charge psychologique et médicale. Tout ceci pour éviter une forte prévalence des infections sexuellement transmissibles et des cas de grossesse non désirées. 

Il n'arrête  pas de délivrer  des certificats médicaux aux parents qui désirent porter plainte à la justice pour les violeurs. Dans un entretien que j'ai avec un employé en ce qui a  trait, il s'est montré inquiet sur les suites à donner aux cas étant donné que bon nombre d'entre eux restent impunis et sans accompagnement.

Ce qui arrive parfois est que la plupart des dossiers sont traités en dehors des prescrits de la loi, ce qui ouvre le champ libre à l'impunité. Cependant plusieurs voix se sont élevées pour crier au scandale.

Il n'y a pas si longtemps de cela que quelqu'un m'approche pour me renseigner d'un cas. La personne se plaint de l'absence d'une structure sur place à qui il faut s'adresser pour l'accompagnement juridique des victimes. En ce sens, elle se demande alors que font les organisations des femmes de la commune ? Quid de Idette, cette ONG du département qui se dit là pour aider les filles violées?

Dans une enquête menée par certaines personnes, on découvre alors que la peur de dénoncer en est la cause première. Comme la nature a horreur du vide, il semble que c'est à cause l'absence d'une structure pouvant accompagner les parents des victimes qui est rend ce phénomène plus endémique que jamais au niveau de la communauté.

La bonne nouvelle est que  REJEDH (Réseau des Jeunes Éducateurs en Droits Humains) par la voix de son coordonnateur annonce que, dans les jours qui viennent, qu'elle se penche sur ce problème. 

Cette structure se révèle importante à un moment où beaucoup de garçons ont une forte propension pour les filles mineures et le phénomène gagne le large sans que beaucoup de gens ne s'en rendent trop compte.





Commentaires

  1. Mwen pa konn si de yon jounalis oubyen nwinalis ki ekri atik sa. Sou ki baz nou ekri enfomasyon sa. Ki done kew jwenn ke Pestel gen anpil ka vyol, ki rapò oubyen ki ankèt ki bay done sa yo. Kom anba atik sa moun ki ekrim pa presizel. M panse moun nan dwe antre atik sa ki pa bay okenn referans de enfomasyon sa yo ke li bay. IDETTE, wi tout depatman konnen ke IDETTE ap travay nan tet kole ak IBESR, MCDFF ak MOFEDGA pou kwape vyolans sou fanm ak tifi nan tout depatman. Ansanm ak IBESR nou gen yon selil pwoteksyon nan chak komin ki la pou sinyale ka vyol ak pwoteksyon yo. Si done yo pa remonte jeremi sa vle di yo pa denonse. Ou menm kap redije kap pran enfomasyon devwaw se ta enfome popilasyon an de sevis ki disponib swa nan nivo leta swa nan nivo oganizasyon dwa moun yo. Ann sispann fe tentennad san nou pa gen done ak enfomasyon fyab sou rezo sosyal yo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mwen salye ou Malebranche. Antansyon pou mwen akize pyès òganizasyon ou site la men pito pou fè plis veyatif sou kesyon sa anndan komin. Se paske yo pa rapòte chif yo ki fè ou di se pa yon fenomèn k ap pase anndan komin. Eske ou konnen moun yo pè pote plent? Eske ou konnen moun vle rete nan koutim kase fèy kouvri sa? Tout sa mwen di a pa rapò kèk ka sant sante rapote m e yo plenyen poutèt yo pa okouran de swivi ki fet. Emmanuel Bernard travayè sosyal ki fè travay asistans sikolojik toujou ap plenyen de sa. Se pa kritike apwoch la se wè koman na pi veyatif anndan komin sou koze sa.

      Supprimer
  2. Poukisa nou menm aktè ki gen enfo sa yo, nou pa patisipe nan GTPE ki fet chak fenye jedi nan IBESR la? Poukisa nou pa antre an kontak ak oganisasyon dwa moun yo ke nou konnen nan depatman. Ou menm kap fe yon gwo travay medyatik ou ta dwe gen kontak aktè sitou MCFDF ak IBESR. Moun yo pè pote plent se paske pa janm gen swivi jiridik ak pwoteksyon ke yo manke. Pestel gen ka vyol menm jan ak anpil lot komin. Ou gen wòl paw pouw jwe tou nan prevansyon ka vyol yo, nan sansibilize agresè yo.
    Wap jwenn IDETTE nan nimewo sa. 47550101. Paskem konnen yo gen volè assistance juridique pou moun ki viktim vyolans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mwen byen Kontan kòmantè ou yo. Se sa di enpotan, mwen panse ta dwe gen yon relasyon pi sere ant lopital ak sant sante a. Lide m se pa pou avili pyès moun. Rezon ki pousse pale de sa se paske te genyen yon ka ki pase Kaymit epi moun te jwenn asistans pou pitit la epi yo pa ka jwenn. Kounye a mwen panse estrikti ou note la ap pran responsabilite yo. Mwen pa plase pou mwen rapote Idette enfo yo se moun li genyen sou plas ki dwe fè travay sa.

      Supprimer
  3. Anplis ou manke bay referans. Aktè yo konekte antre yo. Si se lopital la ki gen done sa yo. Aktè yo ka antre an kontak ak yo. Pou plis enfomasyon.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.