Accéder au contenu principal

Pestel commune historique mais presque sans mémoires collectives, à qui la faute?

 Pestel commune historique mais presque sans mémoires collectives, à qui la faute? 


Les chantiers de l'histoire ont pour matériaux les monuments, les documents écrits ou non écrits, les témoignages ainsi que les fouilles archéologiques. La présence de ces monuments dans une zone en dit beaucoup. Ils constituent de véritables éléments probants servant à formuler de nombreuses hypothèses historiques. Ils sont en fait de véritables signes ou indices qui indiquent comment était le passé du milieu, les vécus d'autrefois des hommes.  Les archives sont créées à des fins de mémoire, pour « garder une trace » immédiate (vérification de faits), cumulative (transfert d’expertise) ou à long terme (informations authentiques) (1 ). 


À cause du déclin de son patrimoine historique, Pestel ne donne pas l'impression d'une commune qui a fait l'histoire. Pourtant elle l'est; si elle est aujourd'hui connue comme zone ayant écrit de très belles pages historiques, c'est grâce aux témoignages de certains Anciens, aux tomes d'histoire de Thomas Madiou, aux écrits de Gustave Vigoureux, Beaubrun Ardouin, Robbin Enélus et j'en passe.

La population n'a pas presque les moindres traces de ses sites historiques hormis le Fort Réfléchi. Et pourtant dans les livres d'histoire des historiens ci-haut cités, on nous parle de l'habitation Clément, le Camp de Desriveaux, le camp Thomas, ou le camp Lesieur. Combien d'entre nous ont une idée de ces fortins ? Pas beaucoup sinon ceux qui ont lu des textes y relatifs. 

Ces patrimoines suscités n'existent que de nom. Il ne reste que des ruines de certains. Si l'on prend l'exemple de Camp Thomas, son emplacement n'est pas même identifiable voire ses ruines. Pourtant, il est l'un des monuments où quelques grands faits héroïques de la commune se sont déroulés. C'est là où le Colonel Anglais Peste a été tué, l'armée de Rigaud a mis en déroute l'armée anglaise.

Il en est pour le Camp de Desriveaux plus connu sous le nom Fort Lundy. Ses ruines ne sont pas même conservées. Ce site a vu mourir les plus grands lieutenants de l'armée de Rigaud Jourdain et Ignace qui venaient tout juste se révéler dans la bataille de Savannah. Il est l'endroit où les Blancs de la Grand'Anse à leur tête Duperier se sont campés pour défier André Rigaud et sa bande. 

Le Fort Réfléchi est victime à plusieurs reprises de sabotage. Ses canons sont vandalisés et emportés par des individus. On parle même de cafetière, d'épées que l'on y a retrouvés. Tout cela pourrait constituer un musée de mémoire collective pour la communauté pestéloise et du coup rapporte de l'argent. 

L'habitation du colon français Jean Cassou (1re section ) dotée d'un manoir historique où l'on fait passer pour un hôpital du temps de la colonisation française est déclinée. Il y a aussi la maison du Duc Hutty à Lescave qui fut un lieu où l’on vendait des esclavages. On peut aussi parler du barrage jeté sur la rivière Matador à Duchity, le Fort Raymond. Ils sont sabotés par la population à cause d’une politique de conservation de patrimoine historique. 

Tout le monde ignore que le camp Lesieur est historique. Il a vu mourir le général Lamarre, un des plus grands généraux de l'armée indigène. Même pour l'intrépidité de Dorvilier Bruneau, il aurait été un espace valorisé. Qu'est-ce qui est resté de ce fortin? Personne ne pouvait dire grand-chose. Derrière ce fortin, il se cachait d'énormes grandes batailles historiques. 

Même les monuments qui ont fait la célébrité de la ville sont détruits. On a le cas du bâtiment logeant l'ancienne église catholique.

Les archives de la ville continuent à être détruites. Une grande partie de la mémoire collective de la communauté est détruite avec la destruction de l'ancien cimetière. À cause de cela, il paraît alors difficile de remonter à l'histoire certains ancêtres. Les marbres qui y ont été déposées pouvant offrir l'opportunité aux chercheurs d'avoir certaines idées sont sabotées. C'est quand même triste! Quelques autres dont l'ancienne résidence du sénateur Louis Delorme Gilles (actuel Hôtel Hôtel Louis & Louise) n'ont que des vestiges. Mais eux-mêmes c'est à cause des ouragans.

Pestel est alors victime de l'absence d'une politique de protection, conservation et de valorisation des patrimoines historiques établie par les autorités étatiques compétentes en la matière. 

Dans un pays où les gens n'ont pas le sens des archives ou de l'histoire, il n'y aura pas eu d'autres résultats que cela. Seuls quelques membres d’une élite cultivée s’en préoccupait, mais ils ne touchaient pas l’opinion. 

En plus, dans un pays touché par l'extrême pauvreté, il paraît alors difficile pour que les gens aient une bonne protection des sites historiques. C'est le quotidien qui reste leur principale préoccupation.

S'il est vrai que les monuments sont victimes des négligences de la population, de leur manque d'attachement aux éléments du passé, le principal responsable de cet état de fait n'est rien d'autre que l'organe de gestion qui est L'ISPAN. Il est de sa responsabilité de valoriser nos patrimoines historiques, d'une part.

D'autre part, il était de la responsabilité des autorités communales d'en jeter un coup d'oeil. En plus, l'ISPAN n'aurait pas pris connaissance de ces monuments si c'était pas eux qui faisaient des démarches en ce sens. D'ailleurs elles pouvaient déclarer ces zones comme des espaces protégés. La loi leur donnait ces pleins pouvoirs.

L'élite formée est aussi responsable en ce sens qu'elle n'a pas joué son rôle d'avant-gardiste. 

Il n'est pas possible pour qu'une commune comme Pestel ayant fait l'histoire puisse se retrouver presque sans archives ou mémoires collectives. 

Si seulement nous serons en mesure d'identifier tous les lieux où il y avait l'emplacement de ces sites, quelque chose de bon pourrait être possible.  Nous pouvons ériger un mausolée rappelant que c'était un lieu de tel moment d'histoire.

1.-https://www.arcalys.com/archivage/les-archives-a-quoi-ca-sert/

James St GERMAIN

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.