Accéder au contenu principal

Édito: L'énorme ratée de l'ex député Ronald Étienne qui a coûté sa mise au pilori

 L'énorme ratée de l'ex député Ronald Étienne qui a coûté sa mise au pilori


Ce texte n'a pas prétention de dédouaner Ronald Étienne de ses erreurs. Tout au contraire il est rédigé pour faire plus de lumière sur la situation qui est en train  de prévaloir présentement.


Dans une équipe de football, on loue toujours les performances du collectif quand ça marche bien. Le public a tendance à dérouler tapis rouge pour accueillir les champions. Parfois, le joueur qui décide à lui seul le sort des matchs difficiles n'est pas souvent traité à sa juste valeur. Il est souvent passé inaperçu quand l'équipe prend son bain de foule. C'est vrai que sa performance est saluée une fois que le match ait terminé de jouer. Si ce n'est pas les archives, ce joueur qui a décidé le sort d'une victoire précieuse sera vite oublié. De toute façon, le football reste un jeu collectif, aucun joueur ne pouvait à lui seul faire gagner un match.

En général, quand l'équipe de football passe à côté de sa mission, le joueur qui a eu une énorme ratée et qui pouvait tout changer dans le match est devenu la risée de tout le monde. Il s'attire à lui seul toutes les foudres de l'équipe. On oublie quand il a fait gagner les matchs. Et c'est souvent ce genre de ratés qui traîne le joueur dans sa descente aux enfers. Ronaldinho est un prototype de ce cadre de figure. Le magicien qui a porté FC Barcelone au sommet a été rapidement écarté pour ses contre contre-performances. D'ailleurs, tel est le propre de la vie; l'erreur coûte cher quelles que soit dans les aventures que l'on s'engage. 

Même si la politique n'est pas le football, cependant ils ont certainement des similitudes. Je prends ce cadre de figure pour illustrer le cas de Ronald Étienne, vedette autrefois le bidon d'or aujourd'hui! Je suis venu avec cette allégorie juste pour essayer une analyse correcte du fait. 

FRN est une équipe au sein de laquelle chaque acteur joue un rôle. Ce n'est une surprise pour personne, le sénateur Philippe en est la vedette, son capitaine. Ronald Étienne a joué le rôle d'un milieu offensif ; il est là pour aller chercher la balle, distribuer des passes et défendre l'équipe quand cela nécessite. En l'absence de la superstar de l'équipe, il est incarné dans son rôle de capitaine. Quant à Evil, il était l'avant-centre. 

Cet article veut mettre l'accent plus sur le milieu offensif très décrié à cause de sa performance. Il est alors cloué au pilori pour avoir raté une énorme occasion capable de porter l'équipe au sommet. 

Personne ne croyait que Ronald Étienne qui était dans les années 2000 le chouchou de Pestel allait avoir un pareil sort dans la politique pestéloise. En cette période, sa performance était largement saluée. Il était le Messi de son équipe tant il a créé des actions qui lui ont attiré des projecteurs. À lui seul, il a fait échec à KOREGA et a projeté l'image d'un Pestelois digne de son nom. Comme tout bon joueur, il était visé par quel que soit le club qui veut gagner. 

En 2004, sa popularité était la première cause de l'intérêt de FRN. Il était l'homme de la situation; quand il se lança en 1996 sur le terrain avec l'OPL, il le contrôla. Maître du terrain, on pouvait demander pourquoi il a cédé son leadersphip au profit du commandant Guy Philippe. Seul lui a la véritable raison. Beaucoup de gens n'ont jamais pardonné Ronald pour une telle décision. Mais ce qu'il faut savoir tout ce qui est arrivé a forcement une raison. Cette alliance était en quelque sorte bonne. C'était une victoire pour Pestel. N'était-ce pas ça, Pestel pouvait sombrer dans la plus grande division et en payer très cher. Reconnaissons aussi que Ronald Étienne pouvait être bien accompagné s'il était un élu de l'OLP lorsque nous tenons compte que ce parti était beaucoup plus structuré que le FRN. 

L'intégration de Ronald Étienne au sein de FRN comptait beaucoup pour l'équipe politique. Lorsque le sénateur Guy Philippe était en difficulté il a assumé toutes ses responsabilités. Il a pris d'engagements pour le parti qui ont fait l'honneur du groupe. Rappelons sa déclaration contre le gouvernement de Jacques Edouard après la première attaque menée contre Guy Philippe, quand il a signé l'acte d'interpellation contre le gouvernement. On ne peut non plus oublier la mobilisation de la population du centre ville de Pestel qu’il avait organisée face aux policiers qui pris d'assaut le centre de santé de Pestel et son vote contre le CIRH.C'était avec dextérité qu'il a défendu toutes ses positions. Il était en ce temps très applaudi. Cela a fait son vedettariat. Le peu de choses qui ont fait dans la commune il a eu ses empreintes. Moi personnellement je n'étais pas satisfait malgré tout de son bilan parce que je pensais qu'il pouvait faire mieux. Il ne s'est pas médiatisé autant. Comme j'ai dit tantôt, sa pédagogie politique n'était pas bien définie quoiqu'il ait été le seul politicien que j'ai connu qui ait un programme. Ce document intitulé "Kèk lide pou chanje Pestel " paraît intéressant mais il n'a pas appliqué pour les raisons que l'on ne connait pas.

Je suis critique envers l'ex député pour n'avoir pas assez de fougue et d'agressivité. Sa méthodologie paraît trop flexible. J'ai déjà exprimé cette position dans la lettre que je lui ai écrite pour lui demander son retrait dans les prochaines élections.

Son support inconditionnel à Jovenel Moïse est alors l'énorme ratée qui a joué en défaveur Ronald Étienne. Le fait que le pouvoir n'a pas donné Ronald Étienne à honorer ses promesses de campagne, tout cela a causé la chute de sa quote de popularité. Certains estiment que si Ronald Étienne est l'allié du pouvoir il devait permettre à Pestel de bénéficier de quelques grands chantiers. On l'a mesuré à l'aune de Rolphe Papillon.

En fait, Ronald Étienne a tenté un tel coup pensant que cette position pouvait lui permettre de négocier quelque chose pour Pestel. Ça n'a pas marché à cause de certaines lectures du capitaine remplaçant. En tout cas Ronald Étienne est en train de payer de ses erreurs. La population est en train de lui faire payer surtout pour la caravane qui lui a été échappée. Son travail législatif n'est pas suffisant pour lui permettre de garder sa quote de popularité.

De plus, Ronald Étienne est aussi en train de payer pour n'avoir de la promulgation de la résolution votée au sénat condamnant l'arrestation du sénateur Guy Philippe son atout politique. Pour certains cadres du parti, il devrait lutter du bec aux ongles pour que suite favorable en soit donné. D'ailleurs c'est une des raisons pour lesquelles on l'a lâché. Ajouté à cela, ses sorties médiatiques dans le conflit qui l'a opposé à Evil Lavilette. 

Il est en train de payer pour avoir pris une position qui dès le départ n'était pas la sienne. Supporter Jovenel Moïse dans son programme politique était dès le départ une décision d'équipe. Et ceci dit c'est pour des raisons pour lesquelles il n'a pas voté pour Jerry Tardieu quand ce dernier pensait à occuper la présidence de la chambre des députés. Ronald Étienne voulait voter pour Tardieu mais a abandonné sa position au profit de son équipe.

Ronald Étienne a quand même péché sur certains points. Il n'a pas vraiment preuve d'un grand négociateur. Il devait utiliser toutes ses cartes pour influencer le pouvoir en faveur de Pestel.

Entre temps, on doit reconnaître que l'équipe a grandement contribué au succès de Ronald Étienne. Il n'est un secret pour personne combien tout le parti était solidaire derrière Ronald dans toutes les situations. C'est peut-être pourquoi certains cadres sont très exigeants envers lui.

Si le bateau prend de l'eau lors du second mandat toutefois il n'est pas le seul responsable de la défaite. Comment un seul joueur est responsable de la défaite d'une équipe en panne de rythme, de créativité et d'inspiration? L'entraîneur a aussi pêché que la vedette. Comment a-t-on préparé le tournoi? Les directives ne devraient-elles pas venir du staff dirigeant? De toute façon une équipe où les joueurs ne sont pas alignés sur la même vision ne peut pas offrir plus que cela. Tous les élus étaient motivés plus à l'appât, ses intérêts personnels qu'au bien-être du collectif. Le choix de certains joueurs était plutôt mauvais. 

En fin de compte qu'il ne s'agit d'une équipe proprement parler, ça a été une unité qui a fait autour de Guy Philippe pour voir dans quelle mesure on pouvait tenter un coup pour amorcer le développement de Pestel.



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.