Accéder au contenu principal

Professeur Verdy Renois nous raconte son parcours politique

 Professeur Verdy Renois nous raconte son parcours politique 

Membre du Conseil Exécutif du parti UNIR, professeur Verdy Renois s'est entretenu avec Pestel connexion blog sur son parcours politique. 
PCB: On vous remercie d' accepter de vous entretenir avec le blog. D'entrée de jeu, on aimerait que vous fassiez pour la communauté pestéloise une petite présentation de vous.

Prof. Verdy: Bonsoir , à tous et à toutes les personnes de la communauté pestéloise.
Je suis Verdy Renois, un fils authentique de la 2eme section de pestel, diplômé en sciences de l'éducation à l'Université Adventiste d'Haïti, Master en sciences de développement à UEH,de la faculté d'ethnologie, professeur de géographie à l'Académie Nationale Diplomatique et Consulaire ANDC, professeur de sciences sociales au Lycée Anténor Firmin ,et au collège Père Basile Moreau, ancien membre de l'Organisation du peuple en lutte OPl,Membre Fondateur,du parti UNIR:Union Nationale pour l'intégrité et la Réconciliation. Je suis son secrétaire exécutif national. Je fus candidat à la députation pour la circonscription de Pestel en 2016. Pour finir, je suis marié et père de deux enfants, pentecôtiste de foi religieuse.

PCB: Parlez-nous un peu de votre intégration dans la vie politique ?

Prof. Verdy : J'ai été très jeune. J'avais alors 17 ans , je me suis engagé du côté de Tham Milias,Ronald Etienne ,Jamil... c'était déjà en 1997, nous avons convaincu,sans la participation de la jeunesse,on ne pouvait pas y arriver à un changement durable pour de développement de la communauté pesteloise, c'était un groupe qui portait à l'époque une source d'espoir pour pestel avec à la tête du groupe Ronald Etienne,Evil,et autres.c'est dans cette perspective que je me mets au service de la communauté sur le plan politique ,dans l'objectif de trouver un mieux-être pour notre chère communauté pesteloise.

PCB: Vous êtes membre de UNIR, pourquoi avez-vous fait choix de ce parti?

Professeur verdy: Je suis membre fondateur du parti UNIR,et en même temps son Secrétaire exécutif national,je fais ce choix parce qu'au niveau du parti nous sommes convaincus,le décollage d'Haïti passe par la jeunesse, le dialogue, la non corruption, la compréhension, l'égalité et la justice sociale,la confiance, le partage équitable des richesses nationales, le renforcement de la justice, l'indépendance des trois pouvoirs de l'Etat ainsi que la participation et l'intégration de tous.

PCB: Dans quel contexte, votre parti a-t-il pris naissance ?

Professeur verdy: C'est en 2014 dans le contexte de proposer à la société haïtienne une nouvelle donne politique,une nouvelle façon de mieux faire la politique.

PCB : Qu'est-ce qui aurait motivé votre retrait au sein de cette famille politique ?

Professeur Verdy: En politique,il faut le respect pour vos camarades,les compagnons de terrains, les militants et même plus les dirigeants,ce qu'on pourrait appeler l'élite du groupe. C'est le rejet de Milias Tham au sein du groupe,par la lâcheté de notre leader de l'époque Ronald Etienne pour embrasser la position diplomatique de Guy Philippe.

PCB: Vous étiez candidat à la députation pour la circonscription de Pestel dans les dernières élections, qu'est-ce qui aurait motivé votre participation ?

Prof Verdy: J'avais voulu proposer des lois à la nation en faveur la paysannerie,les femmes enceintes,les bébés,les collectivités territoriales,les cadres de la société haïtienne et que ceux et celles de pestel soient parmi les bénéficiaires.

PCB: selon vous, quel a été la cause de votre échec ? 

Professeur Verdy: Manque de préparation.

PCB: vous avez encore ce projet en perspective ? 

Professeur verdy: Oui ,mais pas dans le même sens; je dois travailler le terrain,conscientiser l'élite politique de Pestel,sans quoi Pestel aura toujours un député au parlement,non digne de la communauté pesteloise de sa trempe.

PCB: Quelle est votre vision pour le pays et pour Pestel en particulier?

Professeur verdy: Nous avons un pays qui doit changer par la loi; les lois existent ,les dirigeants sont incapables de les faire appliquer, c'est avec la participation de tous les acteurs qu'on peut changer Haïti et c'est avec la participation de tous les pestelois (es) qu'on pourrait arriver à un changement durable dans notre Pestel.

PCB: Bien, de par votre expérience que vous venez de nous raconter, comment vous voyez l'avenir de la Jeunesse haïtienne dans la mise en place d'une société juste et équitable ?

Professeur verdy: Ce moment est baptisé : moment de la jeunesse.une jeunesse engagée pour un développement durable et équitable. Pour qu'il y ait société ,il faut que la jeunesse s'engage, apte à assurer et assurer leur responsabilité et maître de leur destin.

A assurer et à assumer leur responsabilité, maître de leur destin, pas d'équilibre sociétal sans l'engagement et la participation intégrale de la jeunesse. Pas de société de demain sans une jeunesse éclairée aujourd'hui. Tant vaut une jeunesse éclairée aujourd'hui, tant qu'on espère une meilleure société pour les générations futures.

PCB: quelle lecture vous faites de la vie politique de votre communauté ?

Professeur verdy: difficile à cerner

PCB: Et comment voyez-vous le référendum annoncé ?

Professeur verdy: concept existe ,mais selon la constitution de la République d'Haïti ,il n'existe pas.parce que le président qui veut utiliser ce concept a fait le serment de respecter et faire respecter la constitution haïtienne et les lois de la République. Ça s'appelle haute trahison, je ne vais pas me prononcer, voire l'accompagner dans cette aventure anticonstitutionnelle. Pour changer une nation il faut respecter et appliquer la loi. La constitution est claire,on ne peut pas l'amender par voie référendaire, voire la changer. Je suis démocrate ,je me suis toujours du côté de la loi. Si je dois voter ,je vote contre.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.