Accéder au contenu principal

Bernagousse, bientôt au rang des Paroisses.

 Bernagousse, bientôt au rang des Paroisses.

Situé sur les lignes frontalières Pestel-Corail, Bernagousse dont le nom est issu de deux colons français Bernard & Goux est l’une des trente-six localités composant la première section de la commune de Pestel qui fait office du deuxième espace territorial de la commune en terme de démographie et de superficie. Il est alors habité par 2 309 habitants(1) dont 712 femmes et 597 hommes, répartis en 189 maisonnettes (MAP : Mobilisation pour l’Avancement de Pestel) (2). Il tient depuis quelques temps une grande agglomération le long de la route reliant les deux communes limitrophes grâce à son petit marché public qui sert de catalyseur pour l'économie. 


Parlant d'économie, Bernagousse dont sa principale production est le manioc puise toute sa richesse dans l'agriculture et l'élevage. Sur la base de tels arguments, les habitants de la zone ont souhaité voir certains changements pour leur localité correspondant à tout le bien que l'on pense d'elle. Toutes les réalisations jusque-là ne pouvaient être dissociées d'une telle démarche; ainsi l'on situe l'idée de la fondation de la chapelle de Bernagousse. 

L'histoire de la chapelle de Bernagousse date en fait de juillet 2003 lorsque les habitants se sont réunis, pour la première fois, en dialogues communautaires aux fins de discuter sur l’ensemble des problèmes de leur petite localité. On retient comme principaux initiateurs de ces séries de rencontres des noms comme : Antoinier Belance, Italus Belance dit (Talyann), Dieusseul Janvier, Milo Belance, Riland Janvier, Marcel Belance et Dominique Belance. Parmi les problèmes identifiés on retenait ceux-ci : la reconstruction de l’École Nationale de Bernagousse, la construction d’une église et celle des citernes publiques, la rénovation du marché de Bernagousse. L’affaire de l’église semble avoir été priorisée parmi les projets identifiés comme les plus pressents, car en si peu de temps, selon ce que nous rapporte le comité, la population ne parlait que d’un seul mot : Église  ! Église  ! Église  ! Les habitants ont alors  priorisé l’idée de la construction d’une église pour plusieurs raisons, de toutes nous en retenons les plus majeures; premièrement, il faut dire que c’était dans le souci de rivaliser d’autres localités avoisinantes qui étaient déjà « chapelle » dont Duquillon (3) et ensuite Kagousse. La deuxième raison, elle se portait sur la question de la satisfaction de certains besoins/services comme : l’organisation des funérailles et des baptêmes des membres de la communauté. Ensemble, ils ont adopté comme Saint Patron, « Saint Dominique » et les 08 Août comme date pour fêter. Ainsi, en 2004, ils ont organisé leurs premiers cultes dans un vieux bâtiment fait en terre battue et de quelques poteaux de bois de laurier, de bambous servant de travers, et de tôles abimés ou en piteux état pour toiture qui logeait, à l’époque, l’école de Nationale de la zone.

Les habitants ont organisé leurs premiers Baptêmes en décembre de cette même année sous la direction des pères franciscains de l’église catholique de la ville de Pestel à savoir Dempsey Loarca et Jaime Pélaz (deux latino-américains). Grâce à la contribution des membres de la population, le comité a fait l’acquisition d’un terrain aux premiers mois de l’année 2005 (5) la communauté religieuse alors, s'est délogée de l’Ecole Nationale pour enfin commencer à dire leurs premiers cultes dans leur propre espace sous des tentes. Quelques mois après l’intronisation du prête Jean Parnel Lundy à la tête de la paroisse de Pestel en remplacement des prêtres de la congrégation des Franciscains, le comité à travers une délégation composée de : Antoinier Belance, Italus Belance, Kenold Janvier, Dieusseul Janvier qui s'empressa à rencontrer le nouveau curé aux fins de lui solliciter son support pour l'avancement d'une telle démarche.

En 2006, le comité s'activait davantage sur le projet et leur motivation etait allumée par le fougue du nouveau curé que la communauté a présenté comme quelqu'un de très dynamique, progressiste et de très austère de tempérament. Faisant de ce projet sa priorité, il a investi beaucoup d’énergies à la formation des membres du comité de gestion de cette nouvelle chapelle, dont Kenold Janvier qui par la suite allait bénéficier d’une formation au diocèse de Jérémie; c'est ce qui fait de lui, aujourd’hui, le directeur de cette chapelle. 

A ce moment, l’idée de devenir paroisse guettait déjà l’esprit des habitants, et le père Parnel de son côté, se montrait très intéressé et disponible pour accompagner les habitants à matérialiser leur rêve. C’est ainsi, aux derniers moments de son trépas, dans le cadre du suivi des démarches, il a enfin présenté les membres du comité de gestion aux responsables du diocèse de Jérémie en l’occurrence, l’Evêque Joseph Gontrand DECOSTE. Tout ceci est pour dire que tout juste après la mort du Père Jean Parnel Lundy, la population a reçu plusieurs visites de l’Evêque, qui lui-même est devenu l’un des meilleurs conseillers du comité de gestion de la chapelle. Ses suggestions et propositions sont toujours adaptées et nécessaires. Selon les dires des membres du comité, ne serait-ce un problème d'espace pour héberger le curé, Bernagousse aurait été déjà placée au rang des paroisses. Pour cela, depuis deux mois, les habitants se sont mis à travailler d’arrache-pied pour finaliser la construction d’une maison qui va servir de presbytère et qui devrait être disponible dès le premier jour du mois d’Aout 2021, pour accueillir leur nouveau prêtre. Tout aboutira le 08 Août prochain, Bernagousse sera au rang des Paroisses.


On ne saurait finir sans rappeler que l’achèvement de la construction de cette église a eu lieu en Mars 2013, sous le gouvernement Martely-Lamothe, mais bien sûr, sous l’encouragement et la ténacité d’un jeune de la famille Dimanche, originaire de la localité (Bernagousse) « Neval Dimanche »; ce dernier évoluait à l’époque dans l’environnement du premier ministre Laurent Salvador Lamothe. La construction était certes, déjà en cours, mais on ne savait pas combien de temps qu'elle allait prendre pour être effective.

Jean Renold Bellance 


Notes explicatives 


1.- Ce chiffre concerne seulement la localité de Bernagousse, résultat du travail d’un groupe de jeunes, originaires de cette localité, ils se regroupent à travers un mouvement dénommé (MAP : Mobilisation pour l’Avancement de Pestel), siégé à Bernagousse au numéro 5. L’auteur de ce texte est le porte-parole de ce mouvement. Donc, pour l’ensemble des trente-six localités, on parlait de : Dix neuf milles deux cents treize (19 213) habitants. NB : Ce dernier chiffre n’engage pas (MAP).

2.- Bernagousse représente en quelque sorte le centre économique de la section, c’est là où se trouve le seul marché communautaire, dévasté par le cyclone Matthew depuis le 04 octobre 2016. On y trouve également d’autres services comme : Moulin de Maïs et de Café, Mon cash, restaurants, shop de feronnerie, station de voyage vers les cayes, Jérémie et Port-au-Prince. Bientôt : Paryaj Pam, Barber shop, d’ébénisteries, night club. C’est là qu’on a organisé les premières compétitions sportives (championnats de football). NB : c’est au niveau de la section.

3.-   Nom de la première section de la commune de Corail, place au rang des chapelles depuis plusieurs décennies. Elle est donc, limitrophe à Bernagouse.


4.- Elle est aussi l’une des plus grandes localités de la première section, voisine immédiate de Bernagousse et connue comme chapelle depuis plusieurs décennies. Elle est grande non seulement en superficie, mais aussi en matière de population, d’habitats. 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.