Accéder au contenu principal

Mme Léonne Valentin: Lettre ouverte concernant le projet de construction d’abris provisoires pour des familles sinistrées du séisme du 14 août 2021.

 Lettre ouverte concernant le projet de construction d’abris provisoires pour des familles sinistrées du séisme du 14 août 2021. 




 

 

Madame la Mairesse, 

 

Je vous présente mes salutations patriotiques et mes remerciements pour votre leadership dans la commune. Votre implication dans la vie politique de la cité pesteloise se fait à une période de l’histoire où la commune fait face à des défis énormes tant sur le plan économique, politique, social, et environnemental. Je reconnais le courage que cela requiert pour s’engager dans de pareilles conditions et l’effort titanesque qu’il faut déployer afin de donner des résultats sur le terrain. 

 

Confiante dans votre leadership, je me permets de vous exprimermon appréhension concernant un projet de la ville. Le 11 novembre en cours, j’ai lu sur le blog de Pestel Connexion l’annonce du généreux don d’un terrain de M. Roldy Gilles, directeur de la mairie, à la Fondation Julia & Jade qui veut aider des personnes de la communauté. J’ai grandement applaudi l’altruisme du donateur et je lui ai même envoyé un message de remerciements et de félicitations pour son noble geste. Cependant, il y a un aspect du projet annoncé qui me perturbe énormément. Selon ce que j’ai lu et compris del’article déjà cité, le projet vise la construction de 40 abris provisoires afin de reloger quelques familles qui vivent dans des camps depuis le séisme du mois d’août dernier. Si l’information est exacte, en tant que pesteloise, je proteste vigoureusement à la réalisation du projet tel que conçu parce que je crains que cela ne soit un élément précurseur d’une bidonvilisation dommageable, à l’image de la capitale haïtiennedans notre belle commune.

 

Comme je l’ai dit dans mon message à M. Gilles, je recommande queles décideurs profitent des efforts de reconstruction de la commune après le séisme pour faire un plan d’urbanisation à la grandeur de Pestel. Nonobstant le désarroi, réel et palpable, des sinistrés, je ne crois pas que la ville ait besoin d’abris provisoires. Il faudrait de préférence prioriser des logis familiaux permanents ou un logement communautaire durable qui peut abriter provisoirement plusieurs familles. Certainorganismes de bienfaisance ont malheureusement tendance à favoriser la quantité au détriment de la qualité et de la durabilité dans leur projet. J’en conviens en effet que le nombre 40 sonne probablement mieux à l’oreille des parties prenantes/bailleurs de fonds qu’un nombre moindre. Cependant, si le premier se rapporte à des solutions temporaires et le deuxième à des projets durables, les vrais agents de développement doivent prioriser le deuxième. Et c’est le rôle de l’État de les orienter vers ce choix s’il n’est pas le réflexe premier des organismes

 

L’immortel Thomas Sankara, dans sa conférence de presse d’août 1984, au lendemain des célébrations du premier anniversaire de la révolution burkinabè, a dit: « L’aide doit aller dans un sens qui consiste à détruire l’aide. Toute aide qui assassine l’aide est la bienvenue au Burkina Faso. Mais de toute aide qui crée une mentalité d’assisté, nous serons dans l’obligation de nous départir. Et c’est pourquoi nous sommes très vigilants et très exigeants chaque fois qu’une aide nous est promise, nous est proposée ou même quand c’est nous qui prenons l’initiative de la demander. » Mme la Mairesse, je vous invite à copier l’exemple des grands hommes et grandes femmes de l’histoire afin d’œuvrer pour une Pestel qui renaît de manière pérenne de ses cendres. 

 

Dans mes souvenirs, il n’y a jamais eu de sans-abris à Pestel. Même les plus démunis avaient un toit sur leur tête. Après que plusieurs malheurs se soient abattus sur nous récemment, les données ont sans nul doute changé. Plusieurs familles ont perdu leur logement après le récent séisme, cependant j’imagine que les terres sur lesquelles étaient ces logements sont encore disponibles. Pourquoi le projet ne vise-t-il pas à reconstruire certaines de ces maisons directement sur les propriétés des sinistrés? Si la logistique due à l’isolement géographique serait trop compliquée pour prioriser la reconstruction des maisons individuelles, pourquoi les responsables de l’organisation ne construit pas un grand édifice avec des compartiments familiaux, un bloc sanitaire et une cuisine communautaire pour loger les gens de manière provisoire? Ainsi, lorsque ces familles auront trouvé des moyens pour reconstruire leur maison, la ville pourrait réorienter le bâtiment vers d’autres utilités communautaires. Si la construction de maisons individuelles ne permettrait pas de loger autant de familles que possible, la construction du hangar résoudrait ce problème en plus d’éviter à la ville une catastrophe écologique et sociale. 

 

En somme, Madame la Mairesse, je sollicite votre leadership pour transformer ce projet en un projet de développement durable pour notre commune. S’il faut réduire son envergure afin d’augmenter sa durabilité, je vous encourage vivement à le faire. Pestel ne doit pas copier l’exemple d’urbanisation sans progrès ni logique de Port-au-Prince. La ville de Pestel n’est pas un bidonville et les autorités locales doivent œuvrer afin qu’elle ne le devienne jamais. Les pestelois et pesteloise ont besoin d’aide, mais ils ont surtout besoin d’une aide qui aide et non d’une aide qui vise à les croupir dans l’assistanat, la crasse et le marasme économique. Nul n’ignore tous les vices qui fourmillent au sein des bidonvilles et je suis certaine qu’aucun pestelois ne voudrait d’un avenir bidonvillisé pour sa commune. Alors, Mme la Mairesse, agissez de manière à ce que l’histoire ne vous juge pas et que vous n’ayez pas à rougir d’avoir étéla dirigeante de l’administration qui n’a pas su répondre compétemment au problème socio-économique et écologique actuel de la commune. 

 

Dans l’espoir d’avoir obtenu une audience favorable auprès de vous et de voir un déroulement propice au progrès de la commune dans ce dossier, je vous prie de croire, Madame la Mairesse, à mes sentiments les meilleurs. 

 

Léonne Valantin

Fière fille de Pestel

lvalantin@outlook.com

Copie Conforme au Responsable du blog Pestel Connexion et aux MM. Ronald Étienne et Roldy Gilles

Commentaires

  1. Wi sak di yo fe anpil sans, men li tap pi bon sil te ekri an kreyol. TS tap pi fye. Hum se yon pwoblem wi lew pa genyen yap baw. Prefere yo te bay chak fanmi saa yo materyo pou yo rekonstwui jan madam lan di a.

    RépondreSupprimer

  2. Oui, je suis de votre avis Mme Léonne Valantin.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.