Accéder au contenu principal

1996/97: une page politique mémorable pour Marcel Gilles et Ronald Etienne

 

1996/97: une page politique mémorable pour Marcel Gilles et Ronald Etienne 


« une idée devient une force lorsqu’elle s’empare des masses » 

Karl Marx, Idéologie Allemande 


L’année 1996 au cours de laquelle le pays se vit diviser à cause de l’application par le président René Préval de l’Accord de Paris prévoyant la privatisation dés entreprises publiques et le programme d’ajustement structurel (PAS) marque un tournant dans la vie politique pestéloise. Autant que je me rappelle, Pestel, durant cette période, a connu une lutte d’intense de contestation mettant aux prises plusieurs acteurs sur la scène politique locale voire régionale qui ont affirmé ouvertement leur position  contre l’Accord de Paris. Barricades sur la route longeant Carrefour Zaboka, fermeture des portes du Bureau Électoral de Pestel, affrontements entre des partisans des leaders, ce sont autant de faits qui ont caractérisé cette époque. 


La scène était occupée d’un côté par Marcel Gilles (grand acteur) introduit depuis les élections de son oncle Yoland Gilles en 1983, Admy Bélizaire (ESKAMP / KOREGA)  ainsi que les Douzable (Fanmi Lavalas) et de l’autre côté par Ronald Etienne qui contrecarra sur le terrain l’influence de la KOREGA. Ce dernier a tourné le dos à Marcel, son ancien allié dans la mouvance lavalasienne ayant conduit Jean Bertrand Aristide au pouvoir le 7 février 1991, qui lui aussi  passa au camp de KOREGA. KOREGA (Kowòdinasyon Rezistans Grandans ) est  alors une organisation régionale politique d’une certaine tendance progressiste créé en 1995  sous le leadership de Maxime Roumer, du révérend père Samedi regroupant en son sein des organisations paysannes. Elle se vit contester par certains leaders des communes de Pestel et de l’Anse d’Hainault pour des exactions commises la plupart du temps. 


De ce parti est issu  Jocelin Sanon, élu fraîchement député dans les élections 1995 sous la bannière PPL (Plateforme des Partis L’avalas dont était membre KOREGA), qu’on retrouva dissident lorsqu’il a rejoint  à la chambre des députés le camp de L’OPL qui était d’abord Organisation  Politique Lavalas mais en dissidence avec Aristide et consort est devenue ensuite Organisation du Peuple en Lutte. Sa démission au parti KOREGA explique sa séparation avec son ami Marcel Gilles, toujours loyal à son camp politique. À titre de rappel, Jocelin n’était pas le premier choix de la plateforme en dépit de son intention de candidature où il a déjà fait part aux dirigeants. En témoigne Marcel Gilles, Madsen François était le premier candidat à la députation sur qui le dévolu était jeté par les chefs du parti Lavalas.  Il a fallu de sa protestation au sein de la KOREGA pour que Jocelin soit finalement choisi comme candidat. Pour cela, le Père Samedi a dû se rendre à Port-au-Prince en séjournant à Anse-à-Veau pour aller désapprouver le choix de Madsen.  


Au cours de cette même époque,  il y eut  pour la première fois une forte  influence des leaders de la paysannerie dans la lutte politique.  Parmi eux, se sont distinguées Milias Tham, Admy Belizaire,  Estana Élysée. Grâce à leur implication dans la bataille, ils étaient tous deux élus membres du conseil d’administration communale lors des élections 1995. Leur présence à la mairie a provoqué un tollé parmi les notables de la ville, pour la plupart conservateurs. 


Le divorce de Marcel Gilles avec son compère Jocelin Sanon, Estana Élysée, sa femme, était on ne plus favorable à l’entrée de Ronald Étienne sur la scène politique. Autour de sa cause va s’aligner une forte partie de la jeunesse pestéloise. Ronald s’est engagé dans une bataille visant à affaiblir la domination de KOREGA au niveau de la commune. Qu’on se le rappelle, au péril de sa vie il a tout tenté pour casser l’élan de ce parti dans la commune. Il organisa des manifestations, dressa des barricades, mit en place des cellules de réflexion et circula des tracts. C’est à la faveur de cette bataille que Ronald s’est hissé sur l’échiquier politique. Ronald symbolise en ce temps l’espoir, le progrès, et la vision. Ses idées étaient emparées par toutes les couches de la commune.


Ronald pouvait devenir le plus grand leader tant son charisme, sa combativité, son leadership ont fait parler de lui. 


  • Comment est-on arrivé à cette lutte opposant Ronald Étienne à KOREGA? 


Les élections législatives du 06 avril 1997 où prirent part Antoine Eliassaint (KOREGA) et Andris Riché (OPlL) ont servi de prétexte à Ronald Étienne pour affronter l’influence de la KOREGA sur le terrain. Tout a commencé par un mouvement de protestation contre la nomination des membres du Bureau Électoral communal (BEC) de la commune. Il s’agit de Harry Romain, Gilbert Antoine et de Harold Auguste respectivement président, vice-président et secrétaire trésorier. Ils sont tous accusés d’être à la solde de la KOREGA. 


En termes de protestation, il y eut la fermeture du local du BEC. Ce qui occasionna  à maintes reprises l’intervention de la police de Jérémie pour reprendre le contrôle de la situation. Ce fut toujours en vain puisque Ronald a mis tout son poids dans la balance pour faire échec aux opérations policières.


Une fois, il y eut même une tentative d’incendie sur la motocyclette à bord de laquelle se trouva Harry Romain. 


Toujours est-il, à la 2ème section,  Milias Tham a vandalisé  le bureau d’enregistrement des électeurs. Il se fit arrêter par la suite et amener à Jérémie pour être déféré devant le parquet. 


Tout n’est pas fini. Une autre fois, ce fut le tour de l’arrestation de Ronald et consorts à Duchity au moment où ils s’apprêtèrent à ériger des barricades sur la route.


La nouvelle de l’arrestation de Ronald a provoqué la colère de ses sympathisants. Harry Gilles fut attaqué par Wesner Bellegarde; la maison de Marcel et celle d’Harry Romain furent attaquées à coups de pierre. La maison d’Admy Belizaire fut en partie incendiée. Admy Belizaire qui était en route pour Pestel fit un demi tour et prit la direction de Jérémie pour aller déposer plainte au parquet.  Le lendemain, la police de Jérémie procéda à l’arrestation de  Victorin, Jamil, Paul Alcegaire  pour leur implication présumée  dans l’incendie de la demeure d’Admy.


Pour dire vrai, Marcel n’avait rien à voir avec une telle arrestation. Ce fut  sur ordre du Monseigneur Willy Romélus que  la police procéda à leur arrestation. Trois jours après, ils furent élargis de leur cellule.


Après autant d’échecs, Harry Romain et Harold Auguste se virent remplacer à leur poste. Autant qu’on se le rappelle, Monès Alcégaire était un des remplaçants. À dire vrai, la présence de ce dernier n’a rien voulu dire. 


Jocelin Sanon, entre temps, au même titre que Ronald Étienne appuya la candidature du pasteur Andris Riché; tandis que Marcel endossa la candidature de Antoine Eliassaint. 


Ce fut au cours de cette époque que le nom de Théma est entré dans les annales de l’histoire pour ses interventions et ses exactions. 


Tout compte fait, cette bataille ayant pour mobile la contestation des éventuelles fraudes électorales a causé un certain affaiblissement de la force de la KOREGA au niveau de la commune et l’entrée en force de Ronald sur la scène. C’est de là est parti toute son poids dans la vie politique. Pour un tel combat mené, il se fait gratifier d’un vote populaire qui l’a amené à la 48ème législature. 


La force que représentait Ronald a finalement perdu pied parce que la majorité de ses sympathisants et partisans ne sont pas satisfaits de lui. Maintenant, toute son intention est de remonter la pente. 


James Saint Germain 


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.