Accéder au contenu principal

Les sinistrés du séisme du 14 août: entre espoir et désespoir


Des sinistrés du séisme du 14 août: entre espoir et désespoir



Le 14 février marque six mois depuis qu’un séisme dévastateur a ravagé le grand Sud en particulier la ville de Pestel. Six mois  après le passage du séisme, rien n’est encore dit pour les gens logeant sous les tentes des camps de fortune ( place des Retrouvailles et emplacement de l’ancien commissariat).  Ces déplacés font face à toutes sortes de situation. 


 Des zones telles que la Place des Retrouvailles et l’emplacement de l’ancien commissariat de Pestel sont transformés en camps pour des sinistrés du séisme du 14 août 2021. Ce sont ces deux espaces où des personnes ayant leurs maisons endommagées ou détruites pour la plupart montent  leurs bêches ou déposent leurs tentes pour dormir. Les conditions dans lesquelles les gens croupissent sont mauvaises. Il y a des fois des  piles d’immondices. Les enfants ont fait leurs besoins à même le sol. 


« Je suis obligée de vivre ici puisque je ne veux pas prendre le risque de dormir sous le toit de ma maison » a lâché une quarantenaire assise devant sa tente. 


Bien que des actions malveillantes ne sont pas relatées, il y a lieu de croire que la plupart des personnes ne se sentent pas aussi bien dans de telles promiscuités en sachant que cette réalité n’est pas typique dans les petites villes. 


En attendant la grande réunion annoncée par le premier ministre, ce 16 février, avec les bailleurs autour de la reconstruction du grand sud, les sinistrés disent espérer que le gouvernement va accorder une large place dans ses priorités aux habitats sociaux. 


À notre micro, des sinistrés déplorent que rien n’est fait pour eux. « je me résigne parce que je vois que les autorités ignorent nos conditions dans lesquelles nous vivons. Elles ne savent pas si nous sommes là », s’est plaint un jeune homme assis à l’entrée du camp de la place des Retrouvailles. 


Toutefois, certains individus disent espérer à tout moment leur relocalisation.  


En passant, ils n’ont pas cessé de critiquer OIM qui se fait encore attendre. Pour rappel, OIM a distribué des coupons depuis le mois de novembre mais pour jusqu’à présent, elle n’est revenue à Pestel. 


Dans un enregistrement vocal que nous avons obtenu, le secrétaire général de l’INIJAN en l’occurrence Jean René Louis fustigie sans citer de nom des autorités qui ont détourné des aides. 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.