Accéder au contenu principal

Milo Belance: un nom d’un héritier « Ginen » devenu une grande référence pour la commune de Pestel

Milo Belance: un nom d’un héritier « Ginen » devenu une grande référence pour la commune de Pestel 



Homme politique, cultivateur, vodouisant, Vice-président du KNVA(Konfederasyon Nasyonal Vodouyizan Ayisyen ) pour le département de la Grand ‘Anse, Milo Belance est  pour la commune de Pestel, une de ses grandes références et est connu comme quelqu’un ayant laissé ses empreintes. Grâce à son travail dans le monde vodouisant, il est devenu un patrimoine, un puits surtout pour sa connaissance en pharmacopée. Il est pour Pestel ce qu’Antoine nan Gomiers était pour toute la Grand’Anse. Qui est-il réellement ? C’est en tout cas l’objet de quelques lignes qui suivent. 

 

Né à Bernagousse un matin du  19 Avril 1935, de Robert Belance son père et de Melie Sanon sa mère,   Milo Bélance est le cadet d’une famille de 6 enfants. Spéculateur, prêtre de vodou, il a épousé Almetide  Michel en Août 1962 avec laquelle il allait avoir 6 filles, mais il faut dire qu’il est officiellement père de plus de 13 enfants.


Milo raconte qu’il a une enfance maladive aussi qu’il se trouvait dans l’impossibilité d’aller à l’école. Issu d’une famille pratiquant le culte du vodou, il n’allait pas prendre du temps pour être habité par maitre « Silence », cet  esprit qui a fait de lui un prêtre vodou; jeune âgé de 17 ans seulement, il a hésité. Car sa profession adorée c’était « l’ébénisterie, la charpente ». Entre temps, il se consacre à l’agriculture et à l’élevage. Grâce à cela, depuis à 16 ans, il pouvait déjà soutenir toute la famille en besoins alimentaires.



Intéressé par le commerce, il a opté pour la spéculation. Étant en contact direct avec des patrons comme : Wilner et kerssaint, il ne s’est entretenu relations de négoce ni avec les spéculateurs du bourg de Pestel, ni avec les négociants de Jérémie. 


On le connaît aussi propriétaire et Armateur de gaguère ou de coq à 20 ans. C’est à titre de prêtre de vodou, il fait toute sa renommée. Il l’exerce avec éthique et avec honnêteté et celui lui vaut une grande réputation au niveau de toute la république. Ainsi, il se fait attirer par des  clients venant  de partout , du milieu rural aussi bien que des grandes villes voire de la diaspora. Tellement sollicité par les Haïtiens vivant à l’étranger, il a dû partir pour les États Unis vers les années 1993. 


Étant en contact avec des personnalités diverses, Milo se sentait la nécessité d’apprendre à lire et écrire. À cet effet, il fit appel à un missionnaire évangélique qui était venu prêcher dans la zone; c’est lui qui a appris à Milo à faire la première lettre de son nom. Pour son travail, il a reçu de Milo son dû. Après le départ du missionnaire, Milo  a continué sous la direction d’un certain André Simond, alors le directeur d’une école nationale à Jean Bellune. Ce dernier l’a aidé à passer le premier syllabaire. Il a aussi cité le nom d’un certain Octha Dimanche qui l’a aussi aidé à maitriser les chiffres. En dépit de tout, ses proches ont fait circuler que c’était les loas plus particulièrement maitre « Silence » qui lui a appris à lire et écrire son nom. 


 Fumeur, Milo s’est également taillé une renommée de grand politicien. À certains égards, il est un  imprévisible;  il est là où l’on ne pense pas, sous les tonnelles tout comme dans les grands salons. Il trouve avec facilité l’expression adaptée pour exprimer sa pensée.  il n’est pas timide mais réservé; il ne prend jamais la parole si on ne le lui l’accorde pas. Il se met toujours disponible pour supporter les activités à caractère social: fête champêtre, championnat, travaux de nettoyage de la communauté. Certains amis, collaborateurs voient en lui un grand chef de rassemblement, un politicien digne de son nom. 


Il avait alors 27 ans quand il s’est lancé dans la politique. Autant qu’il se rappelle, il a pris le goût pour les choses politiques après avoir suppléé son père Robert Belance comme chef de section pour une durée de 2 ans; son père était allé se faire soigner à Port-au-Prince, pendant ce tout ce temps, pour des malaises. 


Par la suite,  Milo se présenta aux élections pour le poste de CASEC. On était alors en 1990, année de cours de laquelle le pays a connu la mouvance LAVALAS. D’ailleurs, ce fut sous cette bannière où il fut élu CASEC . C’était lui qui fit campagne pour Aristide dans la zone. En 1995 lors des élections de René Préval, il fut réélu CASEC. C’est à la faveur de cela qu’il a entretenu de grands liens avec les membres de la structure dénommée «KOREGA » et des lavasiens zélés au même titre que lui. 


En 2012,  sous le Gouvernement Martelly, il fit un des membres du cartel provisoire administrant la commune de Pestel. 


Milo Belance,  homme de conviction, il maintient toujours sa position c’est pourquoi il a été le chouchou adoré des  hommes de KOREGA pendant plus d’une décennie. Il ne cache à personne son costume lavalassien et le portera, jusqu’au dernier moment de sa vie.


Pour le moment sa priorité semble être la réorganisation, la restructuration du vodou dans la Grand ‘Anse. Il met sur pied plusieurs troupes de danses composée majoritairement de femmes, des hommes à la fois danseurs et tambourineurs. Il fait un travail quasi- remarquable sur l’identification des différents rythmes du vodou : Rada, Congo, Nago, macaya etc.


Milo Belance va rester dans les annales comme l’un des personnages ayant rendu grand service à la communauté, l’un des plus grands héritiers ginen. On dira de lui qu’il était un grand guérisseur, un vodouisant honnête et très consciencieux. Il est un des porte-parole de la paysannerie et un de ceux qui ont toujours fait résistance à la domination des hommes du centre-ville de pestel. 



Jean Renol Bellance 


Revu et augmenté par James Saint Germain 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.