Accéder au contenu principal

Lionel Bernard, un nom dans la galerie de la Cour Supérieure des Comptes

 Lionel Bernard, un nom dans  la galerie  de la Cour Supérieure des Comptes 



Intellectuel, Avocat, professeur, franc-maçon, Lionel Bernard pouvait s’enorgueillir d’avoir été un Pestelois qui a inscrit son nom dans le musée des grandes têtes de Pestel. Il était un des Pestelois  qui  a suivi les traces de son oncle Jean Charles Léonce Bernard qui fut Ministre de l’Intérieur d’abord dans le Gouvernement Collégial (6 avril – 20 mai 1957) et ensuite sous la présidence du gouvernement très éphémère de son compatriote Daniel Fignolé (25 mai – 14 juin 1957). Il a eu la chance de briguer deux mandats comme président  à  la Cour des Comptes, une des plus grandes institutions du pays. Une courte biographie de cet homme  est reprise dans les lignes qui suivent. 


Fils de Marie Françoise Dulcina Alcégaire et de Léonidas Bernard, Lionel était le cadet des quatre enfants dont Robert et Fritz. Dans sa lignée, on retrouve Joseph  Léon  Morama Bernard, son grand-père, qui fut député de la ville d’Aquin, Pelissier Bernar, député de Pestel, qui fut son grand oncle, Jean Charles Léonce, son oncle, Smanazar Alcégaire qui a siégé à l’assemblée Constituante de 1888. 


Le jeune Lionel a été   placé par ses parents à Port-au-Prince chez son grand-père maternel André Alcégaire pour ses études. C’est là où il a reçu une solide éducation familiale. Il a fait ses humanités au Lycée Alexandre Pétion. Il a décroché sa licence en sciences juridiques à la faculté de droit et ses sciences économiques de Port-au-prince. Il a aussi fait une étude en sciences comptables à l’Institut des Hautes Études Internationales. 


Après ses études, il est parti pour les États Unis où il a passé plus d’une vingtaine d’années. Après un accident, il est retourné en Haïti avec un fer à la cheville. C’est alors où il élit domicile à Anse-à-Veau et s’est fait inscrire au barreau  de ladite  juridiction. 


Marié à deux reprises, Lionel a eu plusieurs enfants dont deux avec une Pesteloise. 


Entré en 1993 comme auditeur à la Cour des Comptes, le nom de Lionel est resté dans la galerie pour avoir brigué deux mandats. Il a eu son second mandat dans une crise qui battait son plein à la Cour. Son élection avait précédé la démission de Max Péant  qui  avait dirigé la cour pendant trois (3) années consécutives, du décès de Vernet Valery et de l’évincement de Gilbert Mirthil a pour une affaire de faux diplôme. 


Le 30 novembre 2000, Lionel a prêté serment officiellement pour prendre pour une seconde fois les rênes de l’institution. Lors de son allocution, il s’est plaint  du manque  d’autonomie de la Cour Supérieure des comptes et du contentieux administratif et de l’absence de loi cadre  au  bon fonctionnement de l’institution, a indiqué Radio Métropole dans un article en ligne en date du 1er décembre 2000. 


Il était un ami personnel du président René Préval. À ce titre, on le critique pour n’avoir pas joué de son influence pour ramener certains projets à Pestel. 


Après sa longue carrière, Lionel est parti en 2012 pour l’orient éternel où ses funérailles ont été chantées à la Loge de la rue Magasin de l’État.   Il a laissé l’image de quelqu’un ayant le goût pour l’enseignement, d’un influent, d’un passionné de droit, et d’un homme sympathique. 





Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Vidéo: Pestel: une espèce étrange découverte

 La population de Pestel a découvert, ce 7  mars, dans le fond une espèce d’animal qui leur paraît étrange. Il s’agit d’une espèce rare voire endémique. Selon une source contactée, elle serait atterrie dans la rade en suivant la trajectoire d’un voilier.  Voir vidéo 

Un jeune pressenti comme candidat à la députation

Un nouveau candidat à la députation en lice  Cette semaine, à la surprise générale, un nouveau visage fait soudainement son irruption sur la scène politique et s’apprête à se lancer officiellement dans les prochaines compétitions électorales.   Le jeune entrepreneur et ingénieur Francky Mesmin se dit prêt à se présenter candidat à la députation dans la prochaine compétition électorale pour la circonscription de Pestel.    Le jeune candidat multiplie déjà ses contacts et ses relations sur le terrain afin de rassembler le plus de gens autour de sa candidature.  Francky se dit engagé pour rehausser l’éclat de la commune. 

Décès du Dr Sénèque Philippe

Décès du Dr Sénèque Philippe  Le directeur médical du centre de santé de Pestel, Dr Sénèque Philippe, est décédé ce mercredi 23 mars, des suites d’un cancer. La nouvelle du décès du médecin a été confirmée par ses proches.  Pestel connexion blog présente ses condoléances aux familles Philippe et Belance.